Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 5 et 6.

8 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

Critiques Séries : Elementary. Saison 3. Episodes 5 et 6.

Elementary // Saison 3. Episodes 5 et 6. Rip Off / Terra Pericolosa.


Dans l’épisode précédent, Joan se rendait à Copenhague afin de passer du temps avec Andrew et je n’aurais jamais pensé que Elementary allait se passer d’elle durant tout un épisode. La série se sépare donc de Joan durant toute la durée de « Rip Off » et je dois avouer que c’est une très bonne idée. Parfois, entre les épisodes, la durée peut être de plusieurs mois, semaines ou jours mais la façon dont Elementary utilise sa propre chronologie est tout de même assez fascinant. La série nous prouve de façon intelligente que l’on peut très bien suivre une histoire en se séparant d’un personnage important. Cela a beau ne pas être le meilleur épisode de la saison, notamment car les mystères n’ont rien de mémorables et il n’y a aucune question existentielle qui permettent de donner l’occasion à la série de faire des tas de choses intelligentes. Cependant, c’est un épisode productif car l’absence de Joan permet de faire de la place pour que les autres personnages puissent tout simplement respirer et délivrer de belles choses. Dans le cas de Thomas Greyson par exemple, le temps que l’on passe en plus avec ce personnage dans « Rip Off » est bienvenu car la série n’a jamais vraiment pris le temps de se servir de ce personnage.

Dans le cas de Kitty, la série renforce le bon travail que la série a pu faire avec le personnage et c’est aussi ce qui permet de donner à l’épisode et l’histoire de Gregson tout son sens. L’épisode parvient à délivrer de très belles et bonnes choses tout au long. C’est un développement particulièrement efficace qui change aussi un peu la façon de faire de la série et tout ça grâce à l’absence de Joan. Je ne pense pas qu’il faille qu’elle soit absente plus souvent dans la série, ce serait bête, mais disons que la présence de Kitty permet aussi à Sherlock d’avoir quelqu’un d’autre à qui se confier, à qui faire quelque chose d’autre, etc. La découverte de Sherlock de The Casebook of Sherlock Holmes est là encore un travail réussi de la part de la série et toutes les questions que cela pose à Sherlock est tout de même assez brillant. L’histoire de Joan et Sherlock est quelque chose d’essentiel à Elementary et cette partie de l’épisode permet de faire vivre artificiellement le personnage de Joan au sein même de l’épisode. C’est un grand épisode pour Kitty, qui a ici l’occasion d’être un personnage important comme Joan même si les histoires ne fonctionnent pas du tout. Par ailleurs, je suis tout de même heureux de voir Aidan Quinn avoir plus de temps d’antenne. C’est un acteur qui a un bon personnage mais qui n’est pas forcément très bien utilisé.

Elementary a besoin de plus de ce genre d’épisodes. Quitte à mettre même Sherlock dans un prochain épisode beaucoup plus en retrait. Ce pourrait être une option intelligente afin de développer un peu plus le personnage de Joan, toute seule, sans que Sherlock ne soit là (ou bien seulement son fantôme). Surtout que Elementary parvient tout de même à dissocier les deux à merveille cette année. A l’issue de l’épisode, Sherlock suggère que Watson a finalement le droit et raison de raconter sa propre histoire. A côté, « Terra Pericolosa » est tout de même un épisode bien décevant quand on prend le précédent à côté. C’est un épisode qui suit une mécanique procédurale très classique et malheureusement, la série ne fait finalement pas grand chose de différent. Dans cet épisode, nous sommes introduits à Margaret Bray (incarnée par Mamie Gummer - The Good Wife -) qui serait responsable de meurtre de la semaine. Ce n’est pas un mauvais épisode, mais globalement il manque peut-être un peu de choses là dedans. Cela créé de la frustration car l’épisode n’utilise pas suffisamment bien ses personnages, de même que les évolutions faites dans l’épisode précédent. Certes Kitty est toujours intéressante, Sherlock est au sommet de sa forme, Joan est de retour et Gregson est là mais voilà… il manque un petit quelque chose tout simplement.

Et c’est probablement ce qu’il y a de plus problématique dans cette série. Je me demande bien comment compte évoluer la saison par la suite. Mais le personnage de Margaret, qui nous est introduit dans l’épisode, ne parvient pas forcément à être à la hauteur de mes attentes. Quand on a Mamie Gummer dans Elementary, on fait en sorte de l’utiliser à bon escient, surtout quand on voit ce que The Good Wife peut faire d’elle. C’est aussi une actrice que j’aime beaucoup et qui a énormément de choses à faire (je la préfère même à sa soeur, Grace). C’est un épisode qui se concentre alors énormément sur les personnages principaux de la série, sans que cela ne soit fait de façon réellement originale. Finalement, cet épisode a peut-être un peu de problèmes dans sa façon de gérer l’intrigue de la semaine car il manque cruellement d’originalité. Moi, ce que j’ai envie de voir c’est des choses bien plus originales, plus efficaces dans ce sens là et ce n’est pas vraiment ce à quoi j’ai droit dans cet épisode. Dommage.

Note : 8.5/10 et 5/10. En bref, entre déception et réussite.

Commenter cet article