Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parks & Recreation. Saison 7. Episodes 12 et 13.

26 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Parks and Recreation

Critiques Séries : Parks & Recreation. Saison 7. Episodes 12 et 13.

Parks & Recreation // Saison 7. Episodes 12 et 13. One Last Ride (Part 1 & 2).
SERIES FINALE


Et voilà, Parks & Recreation c’est terminé. Leslie Knope ne sera plus à moins qu’elle ne réapparaisse quelque part dans les programmes de NBC. Mais 7 saisons c’est un beau parcours pour une série mainte et mainte fois menacée d’être annulée et cette dernière saison était succulente. Bien meilleure que la précédente à mi chemin entre la nostalgie et l’humour dont elle a toujours fait preuve. C’est un magnifique double épisode que l’on nous offre en guise conclusion et il y a énormément de choses à dire sur ce dernier épisode mais peu de mots pour les décrire. Car cet épisode se ressent plus qu’il ne se discute. Je crois que ce series finale, je ne l’ai pas vécu comme tous les autres series finale que j’ai pu voir dans ma vie. Il y a des series finale que j’ai adoré (notamment celui de Breaking Bad, celui de Lost, celui de Desperate Housewives, etc.) car il y avait derrière quelque chose qui correspondait à la perfection à la série. Et ici les choses sont ressenties très différemment, notamment grâce à l’histoire de Ron. Ce dernier est le personnage qui va le plus me manquer dans cette série, bien plus que Leslie et cette saison n’a fait que renforcer mon attachement envers Ron. Ils ont tout fait pour que l’on n’ait pas envie de dire au revoir à la série, tout fait pour que les adieux soient émouvants plus qu’il n’en faut et cela a fonctionné.

Ce dernier épisode me rappelle énormément « Leslie and Ron », ce magnifique épisode que la série nous a offert cette saison. Ce dernier tour de piste permet surtout de montrer à quel point Ron est humain et surtout qu’il peut être quelqu’un de réellement touchant. Le côté vulnérable de Ron est probablement ce qu’il y a de plus intéressant chez lui et Parks & Recreation nous le démontre une fois de plus. Nick Offerman délivre donc à nouveau, comme dans « Leslie and Ron », l’une de ses plus belles compositions. C’est touchant et drôle, teinté d’une pointe de nostalgie. Sa crise existentielle est logique car après tout ils ont tous quelques choses qui les relient tous ensemble tout le temps même si la vie peut les séparer parfois. Le canoe sur le lac était à mon sens la plus belle fin possible pour le personnage. Un dernier pour la route en somme, une façon de voir le chemin parcouru et surtout que Ron est enfin apaisé. C’est donc avec Ron que les émotions fusent à droite et à gauche, parfois même sans trop savoir pourquoi. Simplement car c’est touchant et que c’est très réussi dans ce sens là.

Il n’y a rien à redire sur Ron et cet épisode a très bien compris que l’on ne pouvait pas faire ses adieux à Parks & Recreation sans lui dire au revoir proprement. Leslie est là de son côté pour réaliser les hommages. C’est elle la conductrice de l’épisode, celle qui dicte ce qui doit se dérouler par la suite et pour le coup, cela fonctionne là aussi très bien, ne serait-ce que d’un point de vue fortement émotionnel. Cela passe par des petites blagues tendres et pleine de bienveillances. Cela passe par sa relation avec Donna, ou encore avec April et Andy, etc. Il y a plein de moments où Leslie rend finalement un hommage délicieux aux personnages qui l’ont entouré depuis le début. Ce dernier épisode n’est donc jamais celui de Leslie alors qu’elle est simplement là pour faire les adieux elle-même, sans que son personnage n’ait besoin d’un quelconque développement ou bilan. Certes il y a le discours à l’université qui, en plus d’être déchirant en termes d’émotion, prouve qu’il y a eu une vraie évolution, c’est beaucoup plus que ça. L’histoire de Craig et de ce flashfoward par la révélation qu’il y a derrière autour de Ron, m’a beaucoup ému. Encore une fois Parks & Recreation prouve à quel point on était attaché aux personnages de la série sans forcément s’en rendre compte.

Car même du point de vue de Garry par exemple. La série tente des choses dans ce dernier épisode dans sa façon de dire au revoir. Chacun des personnages a droit à ses adieux propres et préparés. On sent qu’il y a un vrai fil conducteur (entre les flashforwards et tout le reste, etc.). Mais même si cet épisode tente, ce n’est pas un épisode qui veut nous faire rire tout le monde. Il y a Andy et April qui sont là pour remplir le quota mais ce n’est pas le plus important car l’émotion prend une place telle que l’épisode oublie complètement d’être le plus hilarant possible. De toute façon cela tombe bien car je n’avais pas envie de rire à gorge déployée. Cela aurait été presque mal venu de faire un épisode hilarant de la sorte. En tout cas, ce n’est que mon avis mais une comédie comme Parks & Recreation, avec un espace mélancolique parfois fort, ne peut pas faire ses adieux dans le plus grand des rires. Dans ce dernier épisode les choses sont tout aussi touchantes pour Leslie. Cette dernière m’a bouleversé car même si elle est le fil conducteur, elle est un élément essentiel de l’épisode. Le roc que l’on ne peut bouger et qui est nécessaire pour tenir tout dans le bon sens.

Sans elle, Parks & Recreation ne serait plus la même de toute façon. Ben et Leslie vont toujours très bien ensemble, notamment car ils ont plus ou moins les mêmes envies de carrière sur le long terme et c’est donc intéressant de voir comment ils vont résoudre le fait que les deux aient envie du même poste. Le fait que Leslie soit devenue gouverneur était presque logique car de toute façon le conflit n’est pas vraiment entre Leslie et Ben mais plutôt la façon dont la série compte résoudre l’histoire de nos personnages préférés de façon équilibrée. Leslie et Ben se devaient de se retrouver au même point. Cet épisode est une conclusion logique et réussie à tout ce que Parks & Recreation nous a introduit depuis ses débuts. Cette fin arrive aussi à point nommé et c’est ce que cet épisode veille à nous démontrer; Les quelques camés de ce dernier épisode sont assez intéressantes comme par exemple Alison Becker, Mara Marini, Kathryn Hahn, etc. Ce sont des apparitions qui font mouche dans un épisode particulièrement tendre.

Note : 10/10. En bref, je manque de mots pour décrire ma pensée de la fin de cette série mais elle restera à tout jamais gravée dans mon coeur.

Commenter cet article

Samy 27/02/2015 15:23

Je passe juste pour te dire "MERCI" parce que c'est grâce à toi que j'ai découvert cette merveille de série.

ps. Ta théorie il y a quelques années disait que Leslie finirait par investir la Maison Blanche, est-ce selon toi le cas ? Personnellement je pense que oui vu le plan sur Leslie et Ben à l'enterrement du maire.