Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Big Time in Hollywood, FL. Saison 1. Pilot.

16 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Big Time in Hollywood

Critiques Séries : Big Time in Hollywood, FL. Saison 1. Pilot.

Big Time in Hollywood, FL // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie de Comedy Central, Big Time in Hollywood, FL m’a un peu fait penser à The Wrong Mans, une comédie britannique qui a déjà connu 2 saisons. Comedy Central c’est la maison de séries comme Broad City ou Workaholics, des comédies plus ou moins réussis mais surtout plus déjantées que d’autres. Car sur Comedy Central ils peuvent se permettre de faire des comédies dites de niches. Big Time in Hollywood, FL n’est pas vraiment une comédie de niche mais disons qu’elle a un style propre à elle. Créée par Dan Schimpf (New Time on Lonny), Big Time in Hollywood, FL est une comédie pleine de charme qui séduit par son esprit déjanté, capable de tout et surtout de nous amuser. Car les deux héros, Jack et Ben Dolfe, sont tout de même les frères les plus drôles. Alex Anfanger (New Time on Lonny, Burning Love) a déjà fait ses preuves dans des séries ou encore dans des films (Kids in America). Je dois avouer que j’aime beaucoup le personnage de Jack, certainement le plus drôle de tous. Il se retrouve avec Lenny Jacobson (Nurse Jackie, Jobs) qui fait une belle paire avec Alex Anfanger. Les deux acteurs vont plutôt bien ensemble et les délires qu’ils partagent au fil de ce premier épisode, ont tout pour me rappeler The Wrong Mans.

Après que leurs parents aient décidé de les expulser, Jack et Ben Dolfe, deux frères complètement déjantés et cinéastes autoproclamés, élaborent une épopée cinématographique afin de maintenir une dépendance financière. Mais leurs plans dépasseront leurs attentes, quitte à les mettre parfois en danger...

The Wrong Mans était une excellente comédie britannique, pleine de charme mais aussi de folie noire. En effet, elle racontait l’histoire de deux hommes qui se retrouvaient dans un sale engrenage à cause du fait qu’ils sont arrivé au mauvais endroit au mauvais moment. Big Time in Hollywood, FL de son côté est une comédie tout aussi amusante et sombre. Car le but de l’histoire de cette série n’est pas que de faire des choses lumineuses. Au contraire, je préfère largement dès que l’on nous plonge dans la pénombre, même si c’est parfois pour faire du cinéma. Je pense par exemple à la scène dans le garage des parents. C’est assez amusant et sombre, jusqu’à ce que tout d’un coup les parents débarquent et cassent toute l’ambiance. Cette série est pleine de scènes de ce genre là. Je trouve ça plus original que beaucoup de comédies. Big Time in Hollywood, FL reprend ce qui fait le succès du Saturday Night Live, donnant parfois l’impression de vivre plusieurs sketchs même si ici tous les sketchs ont des liens avec les autres. Le seul truc qui m’a un peu surpris dans cette série c’est l’introduction et la conclusion qui est faite par les deux acteurs principaux de la série.

Dès que j’ai lancé le premier épisode de Big Time in Hollywood, FL, j’ai vraiment eu du mal à comprendre pourquoi ils ont voulu introduire l’histoire de la sorte. Mais ce n’est pas le plus important, le récit qu’il y a à côté, parfois un peu incohérent mais toujours amusant, prouve que Big Time in Hollywood, FL n’a pas du tout de limites. J’ai hâte de voir des Cuba Gooding Jr, Ben Stiller, etc. s’amuser avec ces personnages. Mine de rien, cette comédie a réussi à attirer pas mal de jolis noms du cinéma (et accessoirement des séries). Par ailleurs, dans le rôle du père on retrouve Stephen Tobolowsky (Californication), toujours égal à lui même. J’ai parfois l’impression qu’il joue les mêmes rôles mais au delà de ça, il sait rester lui même et drôle dans ce sens là. Finalement, en regardant le premier épisode de Big Time in Hollywood, FL je m’attendais à une comédie sympathique mais pas du tout aussi sympathique que ce premier épisode que j’ai pu voir. J’ai déjà envie de voir les neuf épisodes suivants, afin de savoir si cela peut tenir sur une saison complète ou bien si ce n’était que des tas de trucs déjà vu et pas toujours intéressants.

Note : 7/10. En bref, une bonne petite comédie.

Commenter cet article