Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 3. The Exterminator.

4 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 3. The Exterminator.

iZombie // Saison 1. Episode 3. The Exterminator.


La structure d’iZombie est tout de même assez étonnante. Elle part d’un truc tout bête, d’une série procédurale qui n’a pour originalité sur la condition médicale de son héroïne : c’est une zombie. Il n’y a pas qu’elle qui est zombie dans cette série comme on a pu le voir dans l’épisode précédent et se pose alors une question dans cet épisode : Liv peut-elle et a t-elle envie de devenir un zombie comme cette jeune fille qu’il y avait dans le puit. Ce qu’il y a d’assez intéressant dans un premier temps c’est la façon dont Liv apprend des choses pour faire évoluer l’enquête. Elle doit manger le cerveau de la victime (ici un accidenté de la route) afin de découvrir ce qu’il cache et surtout pourquoi il/elle est mort(e). Elle apprend dans cet épisode que la victime est en fait un tueur à gages. Et bien évidemment ce tueur a un lien avec l’affaire de Peyton. L’articulation de l’histoire de cet épisode d’iZombie n’a rien de bien original et pourtant, cela fait mouche malgré tout. C’est bien la preuve qu’il se passe quelque chose dans cette série de réellement intéressant. En tout cas, la série est toujours en train de tester des choses qui vont par la suite lui permettre d’avoir une structure solide pour évoluer entre fils rouges et intrigues indépendantes sans trop de problème. Mais la façon dont la série teste ses idées est tout de même intelligent, surtout que le charme de cette série tient notamment dans son aspect visuel.

Par ailleurs, ce qu’il y a d’intéressant c’est la façon dont la condition de Liv et la façon dont elle l’utilise au service des autres, parvient à changer le personnage aussi facilement et rapidement à chaque nouvel épisode. Ce n’est que le troisième épisode et pourtant, on a déjà l’impression que iZombie nous en a délivré quelques dizaines. Le cerveau de la victime est en apparence celui de quelqu’un qui n’a rien fait de mal jusqu’à ce que l’on découvre la vraie personnalité de l’homme et ce qu’il cherchait exactement. Cela permet aussi de créer des liens avec Peyton. Car le but à long terme est je suppose de créer une relation entre Peyton et Liv qui soit bien plus solide et mieux structurée qu’elle ne peut l’être actuellement. La série se permet également d’induire quelques idées ici et là afin de gérer l’aspect le plus émotionnel. Notamment car Liv gère encore les conséquences de ce qui s’est passée à cette fête, de sa nouvelle condition. Sa façon de refuser son met à la fin de l’épisode était un pas en avant pour le personnage et en tout cas quelque chose d’intéressant. Liv n’a pas envie de devenir comme la zombie qu’il y avait au fond de ce puit car elle n’a pas envie de perdre toute émotion. Je me demande comment iZombie va gérer cela sur le long terme car ce serait tout de même étrange qu’elle reste autant en contrôle (en tout cas en apparence) de son destin.

La série se permet également de développer ses fils rouges et notamment la mythologie. L’histoire de Blaine était très intéressante dans l’épisode précédent et je suis heureux de voir que iZombie n’en abuse pas dans ce nouvel épisode. Au contraire, on voit que la série cherche à nous initier petit à petit à cette histoire sans trop en faire. Ensuite nous avons Ravi qui pose les bonnes questions sur l’origine des zombies et ce qui fait que leur existence est liée à toutes ces horreurs. Ce n’est pas facile de décortiquer tout ce que iZombie peut être sur le long terme mais la série parvient à faire les choses de façon suffisamment intelligente pour que l’on n’ait pas envie de sauter par la fenêtre. La série continue donc de développer son histoire, sa mythologie, son personnage principal (et même son vilain secondaire, Blaine) sans compter qu’il y a des relations à développer, du cas de la semaine suffisamment efficace pour donner envie d’en voir plus de ce genre là. Je me rends compte que iZombie a encore énormément de choses à nous raconter et à nous apprendre. Ce serait dommage de ne pas en profiter mais je fais confiance à Rob Thomas pour trouver la bonne formule dans les futurs épisodes de la série. Il semble être sur la bonne voie.

Note : 7/10. En bref, iZombie continue sur sa bonne lancée.

Commenter cet article