Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 4. Live and Let Clive.

11 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #iZombie

Critiques Séries : iZombie. Saison 1. Episode 4. Live and Let Clive.

iZombie // Saison 1. Episode 4. Live and Let Clive.


A certains moments, l’ambiance de iZombie me rappelle un peu Being Human. C’est loin d’être un reproche étant donné que j’ai beaucoup aimé cette série (enfin, le remake de Syfy car je n’ai jamais vu la série originale). Visuellement, on est en tout cas assez proche, le tout ayant été couplé à Veronica Mars pour son héroïne bien évidemment. En tout cas, je pense que cet épisode est le premier épisode où la série tente de s’éloigner légèrement du personnage de Liv afin de se concentrer sur Blaine et nous raconter une partie de ce qu’il est en train de nous préparer dans son coin. Car mine de rien, ce dernier est un personnage important dans l’histoire de la série. Cet épisode permet aussi de poursuivre l’aventure dans laquelle iZombie s’est inscrite depuis le départ et c’est quelque chose que j’aime beaucoup, surtout que cela permet de vraiment nous embarquer dans le monde des zombies de façon plus percutante. J’aime bien le fait que Liv soit affectée, qu’elle ne soit pas forcément coincée dans la mécanique de la série. C’est donc une occasion en or de faire quelque chose de ce personnage et je trouve que iZombie la série parvient à faire quelque chose de réellement intéressant avec elle.

Cet épisode est cependant un peu trop détaché des autres. En s’éloignant de l’aspect cas de la semaine de façon légère et de Liv, la série s’est alors détaché de l’un des éléments les plus importants de son histoire. Car Liv et les meurtres de la semaine c’est ce qui permet souvent d’entretenir la série et de nous donner un véritable visuel. Cela me rappelle Veronica Mars et ses cas de la semaine qui étaient tous plus ou moins intéressants, tout en conservant aussi des épisodes pour faire évoluer la trame de fond. Sauf que la trame de fond n’évoluait pas du tout sans Veronica au centre et c’est peut-être ce qui manque à cet épisode, un peu plus de Liv. J’aime bien cependant la façon dont cet épisode tente de brosser le portrait de certains personnages comme par exemple Clive que Liv suspecte d’être un ripou qui travaillerait avec le gang dans le but de trouver une balance dans leurs rangs. C’est tout de même assez drôle mais les suspicions de Liv sont induites par le cerveau qu’elle va manger dans cet épisode, créant chez elle des effets paranoïaques assez intenses. J’ai trouvé ce cas de la semaine intéressant et l’idée de créer une Liv perdue était une excellente idée sauf que les scénaristes n’en font qu’à leur tête et s’éloigne volontairement de cette bonne idée pour donner de la place à… Blaine.

Sauf que Blaine n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux pour le moment. Disons que l’on a encore besoin de se laisser prendre au jeu afin de mieux cerner ce que Liv peut devenir au fil des épisodes avant de déjà penser à la fin de la saison et donc à l’histoire de Blaine. Pourtant, la scène finale de cet épisode, très proche d’une bonne comédie noire, était efficace. Mais s’il faut se coltiner Blaine pendant la moitié d’un épisode à aller et venir, tenter de nous intriguer pour une très bonne scène finale, alors on n’est pas sortis de l’auberge. Pour en revenir à Liv et Clive, je trouve que iZombie a réussi à faire quelque chose d’assez intéressant dans son ensemble avec l’univers de ces personnages. En effet, la paranoïa de Liv n’était pas vraiment justifiée car ses visions étaient en fait due au fait que Clive était sous couverture (c’était la seule explication logique et puis j’aurais détesté que Clive soit un pourri, cela aurait transformé l’histoire de iZombie en quelque chose que je n’ai pas envie de voir). iZombie n’a pas besoin d’avoir des dizaines de méchants et de menaces différentes. Clive doit être un véritable allié pour Liv et le moins que l’on puisse dire c’est que cet épisode de iZombie parvient plus ou moins à le faire de façon assez intelligente. Comme quoi. Du coup, Blaine est la faiblesse de cet épisode, à contre coeur car j’aime bien l’acteur et son côté complètement barré dans la série.

Note : 5.5/10. En bref, dommage que Blaine vienne en partie gâcher la fête.

Commenter cet article