Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 1 et 2.

18 Avril 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Turn

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 1 et 2.

Turn // Saison 2. Episodes 1 et 2. Thoughts of a Free Man / Hard Boiled.


La première saison de Turn était très inégale. Pas forcément mauvaise mais inégale. Cette saison 2 est probablement une tentative pour les créateurs de nous offrir une vision différente de ce qui s’est passé dans la première saison. C’est une occasion de renouveler un peu l’univers de la série et de nous offrir l’occasion de faire les choses différemment. Quand une série a reçu des critiques décevantes et mitigées, je pense que le but d’une saison 2 est de corriger les défauts de cette série et je trouve que ces deux premiers épisodes, plutôt que de vraiment proposer quelque chose de plus finaud, nous offre un cadre qui va dans la continuité de la première saison. Turn, renommée par AMC en Turn : Washington’s Spies (sans que l’on ne comprenne trop pourquoi si ce n’est pour donner certainement envie à d’autres de découvrir la série tant le nom original ne nous indique rien sur ce que raconte la série), continue de nous proposer les mêmes typologies d’histoires avec les mêmes personnages pas tous très bien développés. En nous offrant un lancement en deux épisodes, AMC est gentille car cela nous permet de mieux cerner à nouveau l’univers de la série dont j’avais oublié une partie. Moi qui n’avait pas forcément prévu de revenir pour cette saison 2 s’est finalement laissé porter par la tentation.

Le premier épisode est tout de même très étrange. Ce n’est pas mauvais mais c’est tout de même très décevant. Le premier épisode semble faire une sorte de résumé (sans l’être complètement) de la première saison. On nous raconte des histoires assez similaires et il faut attendre la seconde partie (et donc le second épisode) afin que les choses prennent vraiment forme. Mais prendre forme ne veut pas nécessairement dire devenir passionnantes pour autant. « Thoughts of a Free Man » est un épisode très léger en action, en rebondissements, et qui se contente de faire de l’espionnage assez bas de gamme (ou qui en tout cas n’a pas de grande ambition). Ce n’est donc pas vraiment une série d’espionnage comme j’aurais voulu en voir. C’est simplement une série avec des espions certes mais qui n’ont pas l’influence que l’on aimerait probablement les voir avoir. Le changement de titre (ou plutôt son évolution) rend l’attente des téléspectateurs d’autant plus importante et donc d’autant plus décevante. Je trouve dommage que ce premier épisode ne parvienne pas à installer quoi que ce soit d’intelligent, de curieux qui puisse nous donner envie de poursuivre. C’est souvent suggestive, souvent long et pas suffisamment passionnant. On voit que la série tente mais tenter n’est pas suffisant, il faut aussi agir.

Cependant, « Hard Boiled » était tout de même beaucoup plus intéressant. Il parvient à nous offrir une vision des choses légèrement différente et surtout tente de faire évoluer les intrigues de façon un peu plus efficace. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est brillant mais disons que les intrigues évoluent un peu plus et que la série parvient à installer un certain climat de suspense et de tension. Ce que j’ai surtout apprécié dans cet épisode c’est la façon dont les personnages sont utilisés dans le but de créer du suspense et des attentes chez le téléspectateurs. Le personnage d’Abe est parfait pour ça je trouve et la série parvient même à en faire chose d’intéressant (ce à quoi je ne m’attendais pas nécessairement quand on voit la première partie de ce double épisode). Le prochain épisode sera forcément celui qui sera le plus décisif pour dire que finalement Turn a bien fait d’être renouvelée ou non. Mais cet épisode de Turn parvient à trouver son intérêt dans l’histoire d’Abe car c’est lui le héros de Turn, et c’est lui qui est l’instigateur de toute cette histoire, sans lui la série ne serait pas aussi bonne. La présence d’Owain Yeoman sous les traits de Benedict Arnold ajoute un intérêt supplémentaire alors que cela pourrait permettre à la série d’aller dans la bonne direction. En tout cas, cet épisode a piqué ma curiosité et mon envie de voir peut-être où est-ce que Turn peut nous emmener.

Note : 4/10 et 5.5/10. En bref, si le second épisode me rend curieux, le premier n’est qu’une redite ultra longue et ennuyeuse.

Commenter cet article