Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Continuum. Saison 4. Episode 2.

14 Septembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Continuum

Critiques Séries : Continuum. Saison 4. Episode 2.

Continuum // Saison 4. Episode 2. Rush Hour.


Petit à petit, Continuum doit nous préparer à la fin de son histoire. C’est fait de façon assez maligne alors que les personnages grandissent petit à petit et que l’univers semble prendre petit à petit une direction encore plus passionnante. Le but de cette saison 4 est clairement de donner de nouvelles directions au personnage, de faire plus ou moins une sorte de bilan en remettant en cause les relations que les personnages peuvent entretenir les uns avec les autres (ce que l’on a déjà pu voir à la fin de cet épisode bien évidemment avec Alec et sa dulcinée). Dans ce nouvel épisode, Kellog utilise la faiblesse d’Alec contre lui. C’est une occasion de rappeler que nos gentils sont tous sensibles et qu’il y a toujours quelque chose qui peut les faire flancher. Mais c’est une très bonne chose, d’autant plus que l’épisode fonctionne très bien d’un point de vue structurel. On ne peut donc rien redire une fois de plus à Continuum dans une saison qui semble complètement chambouler la structure de la série. C’est une belle occasion de se renouveler, comme si Continuum était déjà prête pour une saison 5 qui pourrait partir dans de nouvelles directions. Car c’est ce que me donne comme impression cette saison 4, comme si c’était une transition vers quelque chose de différent.

On sait pertinemment ce qui va se passer par la suite. « Rush Hour » est un épisode qui se concentre également sur Kiera alors qu’elle tente de négocier. Kiera est un personnage que j’ai parfois un peu de mal à cerner mais qui fonctionne de façon brillante car justement, elle a cette sensibilité qui fait tout le boulot à sa place. Bien entendu, Continuum aurait pu en faire encore beaucoup plus mais elle ne cherche pas vraiment à le faire non plus. Cette saison 4 a l’avantage de ne pas être une saison centrée sur l’action, mais plus sur les émotions des personnages. Et c’est justement ce qui me plaît le plus dans cette série à ce moment là. Cela change de ce que l’on aurait pu voir au premier abord et c’est une excellente nouvelle. Puis il y a Alec qui part une nouvelle fois de son côté afin de tenter de sauver Emily. J’aime bien cette façon qu’a Continuum de tenter de sauver certains personnages à sa façon. C’est toujours fait de façon très intelligente. Dans ses diverses tentatives, Alec démontre aussi à quel point les saisons précédentes l’on fait grandir. Ce n’est plus du tout le personnage qu’il était au début de la série, presque effrayé par ce qui se passait autour de lui.

Mais Alec reste tout de même quelqu’un qui a des faiblesses, encore une fois car Kellog sait très bien ce qu’il faut faire pour toucher ces faiblesses. Continuum délivre donc ici un épisode assez amusant dans son ensemble, mais aussi très riche en bonnes idées et bonnes émotions. Finalement, ce nouvel épisode de Continuum permet de renouveler un peu l’univers de la série de façon intelligente. Cela permet également de nous embarquer dans de toute nouvelles aventures qui fonctionnent de façon assez intelligente. Si certains personnages ont encore besoin d’un peu plus, que la saison a encore besoin de décanter tout ce qui a été présenté dans le premier épisode, je trouve que cela fonctionne plutôt bien (en tout cas suffisamment pour que l’on ait d’agréables surprises). Car c’est le cas avec cet épisode, il se passe de très bonnes choses, intelligentes qui changent de ce que l’on avait pour habitude de voir les années précédentes. Plus le temps passe et plus je sens que Continuum va déjà me manquer. Rachel Nichols démontre une nouvelle fois toute la panoplie de jeu qu’elle peut offrir dans cette série, que cela soit d’un point de vue émotionnel ou même au coeur de l’action. Cette année change beaucoup des années précédentes pour Continuum et c’est une excellente nouvelle mais aussi un problème dans le sens où cela va finir par me donner envie d’en voir encore plus.

Note : 7/10. En bref, les préparatifs avancent.

Commenter cet article