Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Last Kingdom. Saison 1. Episodes 7 et 8.

15 Janvier 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Last Kingdom

Critiques Séries : The Last Kingdom. Saison 1. Episodes 7 et 8.

The Last Kingdom // Saison 1. Episodes 7 et 8. Episode Seven / Episode Eight.
SEASON FINALE


S’il y a bien quelque chose dont il n’est pas forcément facile de parler c’est bien de la foi. Peu importe ses formes. C’est pourtant une thématique forte dans The Last Kingdom et pour le moment, la série a très bien réussi à en parler de façon intelligente. De plus, l’avant dernier épisode de la saison nous prépare de façon judicieuse à la fin de la saison en nous plongeant dans ces thématiques tout en posant les bonnes questions au bon moment. C’est un épisode qui nous plonge plus que jamais dans l’univers tourmenté de la croyance et c’est très naturel. Cet épisode est logique, arrive à un moment opportun dans une saison qui a aussi besoin de rappeler pourquoi les personnages sont là et pourtant ils se battent. L’une des façons les plus facile d’explorer cette thématique assez existentielle c’est de regarder la place des valeurs religieuses dans cette société et de comment chaque individu se retrouve connecté à ces valeurs. Si je suis toujours un peu septique quant à la rapidité de l’introduction d’Iseult et de ses liens avec Uhtred, elle est importante pour la série afin d’amener cette dernière à explorer les choses autrement. Car le but est aussi de plonger la série dans des tensions entre les systèmes religieux sans pour autant raconter le tout de la même façon qu’au début de la saison.

J’apprécie vraiment de voir que The Last Kingdom est capable de surprendre et de raconter son histoire autrement. Tout en abordant aussi des thématiques plus importantes. Quand Uhtred, Leofric et Iseult quittent Wessex afin de trouver refuse à Athelney, ils échappent à un bande de vikings. J’apprécie le fait que la série test ses personnages, cherche aussi à raconter des choses complètement différentes avec un ensemble de personnages qui n’ont pas toujours les mêmes questions à se poser. Iseult est donc un personnage important et très intéressant que The Last Kingdom parvient à utiliser de façon judicieuse ici, tout en créant petit à petit aussi un terrain pour que sa relation avec Uhtred soit aussi intéressante. Si le fait que ce dernier doit laisser Iseult faire le rituel afin de potentiellement sauver Edward est intéressant car c’est une vraie question de foi avec une réponse aussi étonnante. Bien évidemment, à la fin Alfred accepte le rituel et Edward est sauvé mais ce qui est presque étrange à voir c’est la façon dont, immédiatement après le rituel, les choses semblent avoir changé. The Last Kingdom se pose encore des questions, cherchant à explorer les thématiques de son époque avec une façon aussi intelligente que ce que Vikings a pu faire durant trois saisons.

En effet, Vikings aussi a déjà parlé de la foi quand son héros, Ragnar, décide de se convertir au christianisme. Ce n’est donc pas si surprenant que ça qu’une série historique comme The Last Kingdom décide elle aussi de parler de la place de la religion. Le dernier épisode de la saison, « Episode 8 » est un enchainement de surprises, de sacrifices et de pertes qui sont faites encore une fois au nom d’un royaume. Depuis qu’Uthred a vu sa famille adoptive se faire assassiner, il ne s’est jamais demandé ce qu’il faudrait faire comme sacrifices afin qu’il ait un futur pour lui-même. Notamment en revenant à Bebbanburg afin de venger sa famille. Il a sacrifié sa relation avec ses amis et sa famille et travaillé afin de prouver sa loyauté à Alfred et les Saxons. Dans l’épisode précédent, cela lui a permis d’être cru par Alfred, conduisant tout le monde vers une dernière bataille avec les Danes pour prendre le contrôle de Wessex. Combien de sacrifice le héros doit-il encore faire avant que Wessex ne soit retourné à Alfred et les Saxons ? Telle est la question. Les sacrifices et les pertes sont au coeur de cet épisode. Certes, cela a  été des thématiques très présentes tout au long de la saison mais cet épisode est celui où l’action prend le pas sur le reste, ce qui donne d’autant plus de place aux sacrifices.

Et aussi aux pertes. Dans une série historique, le dernier épisode est toujours celui de la grande bataille. Cela se vérifie un peu de partout (sauf peut-être avec Game of Thrones qui est plus bataille dans l’avant dernier épisode que dans le dernier épisode)e. Quoi qu’il en soit, c’est un climax que The Last Kingdom se devait d’atteindre afin de nous dire pourquoi on a attendu huit épisodes et pourquoi cette série valait le coup d’attendre au delà des relations entre les personnages qui étaient déjà très intéressantes. Sans parler des diverses thématiques explorer qui sont elles aussi complètement différentes. Cet épisode a pour but de rapidement nous donner une impression de ce à quoi il faut s’attendre. Ce n’est pas toujours facile de raconter des histoires avec des personnages comme The Last Kingdom peut le faire mais le résultat est clairement au rendez-vous. En plus d’être un épisode de bataille particulièrement efficace, ce dernier épisode de The Last Kingdom est aussi une occasion en or afin de développer les intrigues et les personnages qui permettent de préparer le terrain pour la saison 2. L’épisode dans son intégralité est une avancée pour une suite avant d’être une fin de saison (et donc une certaine forme de fin en soi).

Note : 9/10 et 7.5/10. En bref, une fin de saison réussie à une belle première saison.

Commenter cet article