Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Narcos. Saison 2. Episodes 7 et 8.

16 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Narcos

Critiques Séries : Narcos. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Narcos // Saison 2. Episodes 7 et 8. Deutschland 93 / Exit El Patron.


Narcos n’est pas la série la plus facile à raconter. La traque de Pablo Escobar reste cependant un élément important et la façon dont la série tente d’examiner les choses me plaît énormément. « Deutschland 93 » nous laisse avec le grand retour du vilain Pablo Escobar. Cependant, même si Pablo est ici un monstre, il n’en reste pas moins diminué. Ses ressources sont plus que limitées et bien loin de celles auxquelles il avait accès encore à la fin de la première saison. Pablo en vient à la conclusion raisonnable qu’il est temps d’envoyer sa famille en dehors de Colombie après que Los Pepes aient tenté de s’en prendre à Fernando Duque, l’avocat de longue date de Pablo. Pablo se prépare pour la guerre. Sauf que personne ne veut s’engager dans cette guerre que Pablo ne peut pas gagner, laissant ce dernier tourner en rond dans sa dernière forteresse pendant que ses ennemis lui applique une certaine forme de pression indirecte. Wagner Moura continue de faire beaucoup pour Narcos avec peu de choses. Don Berna, l’homme de l’intérieur des Los Pepes, réfère à Pablo comme un rat en cage (même si Pablo tente de nier le contraire). On sait pertinemment que Pablo est terminé, mais la série tente de lui donner une autre forme d’importance qui s’avère importante malgré tout.

Tout au long de cet épisode la série tente d’apporter de nouveaux éléments pour nous conduire petit à petit à la conclusion de l’histoire. Mais bien entendu, Narcos continue d’avoir aussi des défauts. Cet épisode n’évolue pas aussi bien que l’on ne pourrait l’espérer car la relation entre la série avec son antagoniste est un peu décevante. Mais ce qui fait le succès de ce personnage et donc en grande partie de Narcos c’est Wagner Moura. Ce dernier est véritablement en forme et c’est pour ça qu’il a un rôle qui lui colle à la peau. Tata et Hermilda de leur côté tentent elles aussi de s’en sortir, sauf que ce n’est pas aussi simple que ça. Il a pensé que sa famille pourrait être en sécurité en Allemagne sauf que ce n’est pas si facile que ça. Sa famille se retrouve coincée dans un aéroport en Allemagne avec Murphy qui compte bien faire en sorte qu’ils restent dans cette configuration. C’est le bon moment pour que Moura relâche la bête Pablo Escobar. Ce qui est dommage là dedans c’est que Narcos n’arrive pas à se renouveler ou en tout cas à proposer quelque chose de neuf autour de Pablo et sa rage. On sait qu’il n’a plus autant de moyens qu’auparavant mais j’aurais adoré être surpris par cet épisode. Sauf que c’est compliqué d’être surpris par un personnage qui va parfois un peu dans tous les sens. Narcos n’oublie pas la politique en Colombie et son côté corrompu.

Avec « Exit el Patron », Narcos continue de nous plonger dans la rage de Pablo mais aussi sa relation avec Tata. Pablo est en cavale et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas grand fan de cette histoire. Les corps de policiers et de prostituées sont en train de s’empiler dans tout Medellin. Chaque fois, la police se heurte à des raids ratés et à une escalade de violence de la part de Pablo qui n’a pas de précédent. Je pense que Murphy a raison quand il dit « Pablo is never more dangerous than when you almost have him ». Mais malheureusement, Pablo n’est jamais aussi ennuyeux que quand la police a presque mis la main dessus. J’ai peur que finalement la cavale de Pablo ne soit pas ce que Narcos ait fait de plus intéressant cette année. Il y a de bonnes idées et cet épisode est un peu mieux que le précédent, mais ce n’est en rien exceptionnel. J’ai beaucoup de tendresse pour les personnages et j’adore l’univers de Narcos, sauf qu’il manque un petit truc pour lier l’ensemble et nous donner l’impression que Narcos peut réellement fonctionner plus longtemps. Surtout que l’on sait qu’à un moment donné Pablo meurt et ce moment c’est la fin de la saison 2.

Quand on sait que Narcos a été renouvelée pour une saison 3 ET une saison 4, je me demande sur quoi ils vont bien pouvoir se concentrer. Wagner Moura était l’un des éléments les plus intéressants de Narcos et ce n’est pas Murphy qui va me donner l’impression que la série est en train de repartir dans le bon sens. Finalement, Narcos délivre ici deux épisodes un peu en demi-teinte. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus impressionnant et ce n’est pas ce que j’ai eu…

Note : 5.5/10 et 6/10. En bref, deux épisodes en demi-teinte.

Commenter cet article