Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Assassin's Creed (2016)

22 Décembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Assassin's Creed (2016)

Assassin’s Creed // De Justin Kurzel. Avec Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons.


Avant d’aller voir Assassin’s Creed, je pense qu’il faut savoir ce que l’on a envie de voir. Après Macbeth l’an dernier, Justin Kurzel réuni à nouveau Michael Fassbender et Marion Cotillard à l’écran. Si ce duo fonctionne, le film n’est malheureusement pas toujours à la hauteur des attentes. Disons que malgré le fait que Assassin’s Creed est plutôt correct et loin d’être une purge par moment, cela n’en fait pas pour autant une réussite. Il est toujours compliqué de croire aux films adaptés de jeux-vidéos car souvent ce sont des films ratés. Tout nous est introduit assez rapidement, tant les personnages que la mythologie. Justin Kurzel a une certaine ambition mais à cause d’un montage parfois un peu saccadé, certaines scènes perdent de leur valeur. Fort heureusement que les scènes d’action sont très bien chorégraphiées. Elles sont très belles mine de rien. Ce n’était pas facile d’adapter un jeu vidéo alors que les derniers exemples en date ne sont pas de grandes réussites. Je crois que la seule franchise qui a su fonctionner c’est Resident Evil. Car c’est la seule qui a su rester fidèle au jeu à mon humble avis. Ce qui est dommage alors c’est que le scénario soit un peu trop brouillon, comme si le film était destiné à une ribambelle d’ados alors que Assassin’s Creed parle avant tout à d’autres générations un peu plus âgées.

Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

A l’issue d’Assassin’s Creed, j’ai tout de même été rassuré car je m’attendais à passer un mauvais moment et finalement c’était plutôt correct dans son ensemble. Justin Kurzel tente alors de mettre tout cela en scène comme il met en scène le Macbeth de Shakespeare (qui n’était pas brillant non plus pour autant). Pour ce qui se passe en pleine Inquisition espagnole, la réussite est là. Le film nous offre alors des scènes d’action vertigineuses qui rendent hommage au jeu vidéo et ce même si le scénario derrière est un peu ridicule. Mais pour le reste dans le monde contemporain, les choses sont un peu moins plaisantes alors que le scénario s’avère un brin trop prévisible. Marion Cotillard (Alliés) ne s’en sort pas trop mal mais je trouve que c’est vraiment dommage de ne pas mieux utiliser les talents de l’actrice. A côté, Michael Fassbender est plutôt à l’aise dans son rôle ce qui permet d’apporter au personnage de quoi s’y attacher. Ecrit par Bill Collage (Divergente 3), Adam Cooper (Exodus) et Michael Lesslie (Macbeth), Assassin’s Creed a donc réussi à associer des éléments historiques à quelque chose de moderne même si l’on doit bien avouer que l’idée qu’il y ait un gêne du libre arbitre est ridicule…

Note : 5/10. En bref, un divertissement correct par moment mais pas vraiment exceptionnel non plus.

Commenter cet article

freya 23/12/2016 09:17

J'ai trouvé au contraire très moche ces scènes d'action qu'ils ont mis en accéléré pour qu'elles aient l'air plus intenses. Les personnages avait l'air de bouger de façon grotesque.