Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : One Day at a Time (2017). Saison 1. Pilot.

8 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #One Day at a Time, #Au fil des jours

Critiques Séries : One Day at a Time (2017). Saison 1. Pilot.

One Day at a Time (2017) - Au fil des Jours // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Au Fil des Jours ou One Day at a Time est une comédie datant de 1975 et qui a duré pendant presque dix ans. Je ne connaissais pas la série originale, probablement car ce n’est pas du tout ma génération mais Netflix aime faire revivre de bonnes vieilles sitcoms. Elle s’est donné ce but là de séduire des nostalgiques depuis qu’ils ont lancé Fuller House l’an dernier. Si cela n’a pas fonctionné avec Fuller House, One Day at a Time est une agréable surprise qui parvient à faire revivre les sitcoms en multi-cam de façon assez intéressante et parvient même à nous amuser. One Day at a Time associe intelligemment les atouts des comédies passées en multi-cam avec des trucs un peu plus modernes dans son écriture. C’est un mélange entre de l’humour familial et des commentaires assez incisifs, avec des personnages et des personnalités variées. Mais One Day at a Time n’oublie pas non plus d’avoir du coeur. Au travers de ce premier épisode, on nous présente les personnages sans jamais chercher à tomber dans l’exposition ennuyeuse d’une sitcom. C’est difficile de faire un bon pilote pour une comédie et étrangement, celui-ci fonctionne plutôt bien.

Remake latino d'Au fil des jours. Penelope Alvarez, mère récemment divorcée, et ses deux filles adolescentes, Barbara et Julie, commencent une nouvelle vie ensemble, à Indianapolis. Elles se lient d'amitié avec le chef de travaux, Dwayne Schneider. Ces trois femmes sont comme une famille pour lui. Ensemble, ces quatres personnages vont faire face à bien des défis...

Par ailleurs, si Fuller House était perdue dans son propre passé, One Day at a Time n’oublie pas non plus d’ajouter de la modernité dans son écriture. Le casting latino est déjà un fait important dans le développement moderne de One Day at a Time. D’ailleurs, la série est particulièrement bien portée par Justina Machado. Grâce à une écriture intéressante, la série parvient à jouer sur le mélange des cultures et à créer un humour qui fonctionne autour de ça. L’écriture de Gloria Calderon Kellett (Leçons sur le mariage, How I Met Your Mother) parvient à être incisive sans oublier le côté familial de la comédie. Il y a donc tout un tas de jolis moments et des personnages qui fonctionnent. L’alchimie se ressent et c’est forcément très important. Le personnage de Penelope Alvarez est un bon liant entre tous les personnages. Si l’idée de la voir élever ses enfants toute seule est quelque chose qui est intéressant, ce sont les personnages secondaires (comme la grand mère) qui parviennent à apporter un brin d’originalité à l’ensemble. Je pense qu’il y a de la place pour One Day at a Time dans le catalogue de Netflix contrairement à la suite de Full House qui n’a jamais atteint l’humour et la qualité d’une sitcom multi-cam que cela aurait réellement pu atteindre. Mais One Day at a Time ne veut pas rester dans le passé et reprendre juste ce qui peut fonctionner tout en l’adaptant à sa sauce.

Note : 7/10. En bref, un premier épisode drôle et efficace qui rappelle les vieilles bonnes sitcoms en multi-cam tout en ajoutant un brin de modernité dedans.

Commenter cet article