Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : DC's Legends of Tomorrow. Saison 2. Episodes 9 et 10.

5 Février 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Legends of Tomorrow, #DC's Legends of Tomorrow

Critiques Séries : DC's Legends of Tomorrow. Saison 2. Episodes 9 et 10.

DC’s Legends of Tomorrow // Saison 2. Episodes 9 et 10. Raiders of the Lost Art / The Legion of Doom.


Après les problèmes connus dans « The Chicago Way », la série reprend du poil de la bête avec ces deux épisodes menés tambour battant et redonnant à ses vilains une place intéressante. John Barrowman et Neal McDonough n’avaient jamais eu l’occasion de faire équipe dans Arrow, mais DC’s Legends of Tomorrow leur offre cette opportunité. Grâce à « Raiders of the Lost Art », la série parvient à délivrer des tas de bonnes surprises, donnant l’impression de plonger dans un film de George Lucas. Si Rip/Phil semble admettre ouvertement que le fameux Spear of Destiny est une façon de faire évoluer plus rapidement l’histoire. Mais bon, je ne suis pas sûr que cela soit nécessairement le cas non plus. L’idée de film « Legends » sert alors la référence meta sans que cela ne soit nécessaire pour autant mais l’utilisation de cette histoire fonctionne très bien. Je ne m’y attendais pas du tout. Le changement de timeline fait que Nate Haywood et Ray Palmer ont des vies qui ont changé car ils n’ont pas eu les films de George Lucas pour les inspirer. Nate ne devient pas un historien sans Indiana Jones (et ce qui veut donc dire qu’il perd ses pouvoirs) alors que Ray ne devient pas un inventeur sans Star Wars (ce qui lui coûte son super-costume). L’idée de rejoindre l’histoire de DC’s Legends of Tomorrow à l’univers de George Lucas était une bonne idée même si le côté meta de la chose va chercher un peu loin tout de même.

Les vilains de cette saison 2 sont plutôt bons pour le moment, permettant de nous offrir une saison bien meilleure que celle que l’on a pu voir l’an dernier. Cet épisode s’est donc amusé à faire quelque chose d’un univers déjà bien construit en tentant de créer un lien sur la façon dont George Lucas a inspiré le monde avec ses films. Après tout, c’est bien possible que les films influencent plus les gens que l’on ne pourrait le croire mais quoi qu’il en soit, l’épisode fonctionne et laisse avec l’envie de toujours en voir plus. « The Legion of Doom » était d’ailleurs encore meilleur par rapport au précédent. Si la grosse référence à George Lucas, surtout là pour branler un coup le réalisateur sur ce qu’il a accompli au cinéma et pour la société actuelle, était sympathique, ce nouvel épisode est bien plus confortable à suivre. L’épisode s’ouvre sur un flashback alors que Malcolm Merlyn voit la mort de Damien Darhk à la télévision. Une scène qui va bien évidemment nous permettre de comprendre leurs motivations afin de rejoindre Eobard Thawne. Malcolm veut changer son passé afin d’éviter son état dans le présent alors que Darhk veut s’assurer de ne jamais rencontrer la fin de son histoire entre les mains d’Oliver Queen. Je suis sûr que ce dernier va revenir à un moment ou à un autre et que ce sera lui qui va donner le coup de grâce à la fin de la saison une fois de plus.

Ce ne serait pas étonnant en tout cas et cela serait même cohérent. Après avoir torturé Rip et retrouvé une dent donnant des infos sur un compte d’une banque Suisse, Merlyn et Darhk tentent de retrouver cette boîte en allant en 2025 en utilisant Rip pour entrer dans le coffre fort. Si Rip ne se souvient pas du code d’accès, les choses se transforment alors rapidement en série d’action avec quelques bons moments efficaces. Le fameux Black Flash permet de faire un nouveau lien avec le DC-verse de The CW et notamment la saison 2 de The Flash. J’aime bien toutes ces petites références et j’espère retrouver le Black Flash rapidement car cela reste encore une piste intéressante que DC’s Legends of Tomorrow n’a pas exploitée suffisamment dans cet épisode. Peut-être aussi car elle n’avait probablement pas le temps de le faire. Les motivations de Thawne restent le truc le plus étrange cette année et cet épisode parvient à établir des réponses, de même que nous annoncer qu’il y a encore pire que la Legion of Doom et donc d’autres menaces bien plus importantes à venir. Finalement, avec ces deux épisodes DC’s Legends of Tomorrow assume un peu plus le fait qu’elle n’est qu’une série et pas un film qui veut visuellement nous en mettre trop plein la vue. Alors le scénario change et s’améliore.

Note : 8.5/10 et 9.5/10. En bref, deux solides épisodes de DC’s Legends of Tomorrow.

Commenter cet article