Critiques Séries : The Resident. Saison 1. Episodes 9, 10 et 11.

Critiques Séries : The Resident. Saison 1. Episodes 9, 10 et 11.

The Resident // Saison 1. Episodes 9, 10 et 11. Lost Love / Haunted / And the Nurses Get Screwed.


Le weekend dernier, je discutais du fait que The Resident est très critiquée par la communauté médicale pour son manque de réalisme. Et je crois bien qu’aucune série n’a été aussi vivement critiquée là dessus. Avec « Lost Love », la série décide de faire évoluer son histoire différemment. Dans cet épisode c’est l’ex fiancée de Conrad, Catherine (incarnée par Joanne Kelly, qui est clairement la bienvenue dans l’univers de The Resident), qui est admise à l’hôpital avec une douleur à l’abdomen. C’est un grand mystère médical que nos personnages ont en face d’eux et c’est justement là que la série tente à la fois de nous attendrir. Conrad est un personnage que j’apprécie énormément, notamment car j’aime beaucoup l’acteur qui l’incarne mais ce genre d’épisodes est clairement fait pour nous le faire apprécier encore un peu plus. « Lost Love » aurait pu être complètement raté mais c’est tout le contraire qui se passe. Tout parvient à rapidement se mettre en place et alors The Resident ne perd pas une miette de tout ce qu’elle peut faire avec Conrad et Catherine, mais aussi avec les autres personnages. Notamment quand Conrad doit faire face au fait que Bell est celui sensé l’opérer. Alors les choses sont très différentes de ce que l’on aurait pu imaginer au départ.

Mais justement, The Resident sait très bien s’y prendre et fait alors en sorte que l’on apprécie le résultat. The Resident n’est pas forcément la meilleure série médicale qu’il soit, notamment car elle n’est pas toujours réaliste et dépeint le milieu médical comme un milieu plus que mauvais mais j’apprécie tout de même ce que la série tente de faire avec ce qu’elle a entre les mains et ce sont de bons personnages. Conrad en tête. Nic de son côté va pouvoir en apprendre un peu plus sur le passé de Conrad. J’ai l’impression que The Resident fait tout pour que l’on apprécie Conrad et qu’il soit notre héros. Ce n’est pas forcément un héros à mon goût mais les scénaristes ont raison en se reposant autant sur lui car c’est justement lui qui fait plus ou moins tout l’intérêt de la série. Bell de son côté a toujours des problèmes et cela va de mal en pis quand Claire annonce vouloir mettre des caméras dans tous les blocs opératoires. Quand on se souvient de la plupart de ses opérations, on se demande comment ce dernier pourrait s’en sortir. Dans « Haunted », The Resident poursuit ce qu’elle a tenté de mettre en place dans d’autres parties de l’épisode et cela se fait de façon presque efficace.

Encore une fois Conrad est un peu le Meredith de The Resident. Dans cet épisode il va se blesser et quand il doit prendre le cas de son ancien prof de médecine alors les choses changent mais permettent encore une fois de développer une relation durable entre le téléspectateur et le personnage. De son côté, Nic n’est pas toujours dans la meilleure des positions. Notamment car après que Lane ait été suspicieux à son sujet dans l’épisode présent, ici, les choses sont légèrement différentes mais tout aussi intéressantes malgré tout. Alors qu’elle perd un patient, la série décide de délivrer un registre émotionnel qu’elle ne maîtrise pas toujours aussi bien que l’on ne pourrait l’espérer. Fort heureusement pour The Resident, la série a encore des histoires à développer sur d’autres personnages comme la relation entre Lane et Bell qui vont se rapprocher cette fois-ci. Lane et Bell ce n’est pas ce que je préfère car Bell est plus intéressant dans ses machinations et ses mensonges que dans une relation mais pourquoi pas. « And the Nurses Get Screwed » est légèrement différent et surtout l’épisode le plus décevant du trio. Conrad va prendre la défense de Nic mais tout cela ne va pas nécessairement améliorer la situation dans un premier temps.

Les faces à faces entre les deux personnages permettent de créer une vraie dynamique séduisante qui change de ce que l’on avait pour habitude de voir jusqu’à présent pour les deux et c’est plutôt rassurant à mon goût. Avec les dangers de tous les genres arrivant ici, on peut se demander si au fond cet hôpital n’est pas le plus mauvais de tous…

Note : 6.5/10. En bref, The Resident continue d’être plaisante.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

umuiggjov4 04/12/2019 11:44

The unorthodox design doesn’t end at the cover - the pages are crossed grid, a common characteristic of European-made notebooks.