Critiques Séries : Noughts + Crosses. Saison 1. Pilot (UK)

Critiques Séries : Noughts + Crosses. Saison 1. Pilot (UK)

Noughts + Crosses // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

En faisant des blancs les opprimés, Noughts + Crosses tente un nouveau genre de drames. Proposée par BBC One, la série nous plonge dans un monde alternatif où l’Afrique est le continent qui a colonisé l’Europe. C’est une série particulièrement ambitieuse qui n’a pas de mal à nous plonger dans son univers rapidement. Il y a des moments forts dans ce premier épisode qui donnent envie de voir la suite. Adaptée d’un roman du même nom de Malorie Blackman, la série est une sorte de conte moderne sur les conflits de races et cela reste particulièrement actuel. C’est Toby Whithouse (Being Human) qui s’est chargé de l’adaptation et l’on sent qu’il y a une volonté de faire un récit intelligent et intelligible à la fois. Au milieu de tout ça : une histoire d’amour entre Callum et Sephy, deux personnages qui doivent s’aimer en secret. Noughts + Crosses n’est pas sans faire penser à The Man in the High Castle, dans le genre des séries uchroniques. Cependant, ici le monde dans lequel la série nous plonge est le notre, avec la même technologie, la même géographie et le même gouvernement. Cependant, tout est inversé et c’est là que l’histoire de Noughts + Crosses devient réellement intéressante. 

 

Dans cette version alternative de l'évolution humaine, le peuple d'Afrique a pris l'ascendant technologique et structurel sur l'homme blanc. Les Noirs, riches et puissants, dominent dans un monde où les Blancs sont opprimés et méprisés. Dans ce contexte délicat, Callum et Sephy s'aiment en secret...

 

Car si l’histoire d’amour est là pour solidifier le drame et apporter de quoi s’attacher à des personnages, tout ce qui se passe d’un point de vue politique est bien plus intéressant à mes yeux. L’idée que la culture africaine prenne le pas sur celle du vieux continent est justement l’élément le plus efficace dans ce premier épisode. Bien entendu, les personnages n’ont peut-être pas encore la complexité que le récit devrait leurs donner ni même la nuance proposée, mais j’ai envie de voir ce que la suite peut proposer. Pas pour Callum et Sephy dont l’aventure n’est pas celle qui à mes yeux faire l’intérêt de Noughts + Crosses, mais plutôt pour tout ce que le scénario tente de faire graviter autour de façon intelligente. Dans pas mal de moments, ce premier épisode fait écho à des éléments qui existent dans notre monde, mais simplement en mettant les blancs à la place des africains, ce qui permet aussi de poser des questions intéressantes sur la société actuelle et la façon dont on opprime des gens qui sont comme nous et méritent tout autant que nous d’être reconnus. 

 

Note : 7/10. En bref, ambitieux et palpitant. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article