Critiques Séries : Law & Order. Saison 21. Episodes 8 et 9.

Critiques Séries : Law & Order. Saison 21. Episodes 8 et 9.

Law & Order // Saison 21. Episodes 8 et 9. Severance / The Great Pretender.

 

Dans « Severance », Nolan Price perd enfin une affaire. C’est souvent un moment important dans une série judiciaire où les gentils ne gagnent pas. Je préfère ce genre de situations où l’issue du procès devient finalement imprévisible (même si on pouvait deviner le dénouement dix minutes en avance…). Law & Order est souvent une série où toutes les affaires sont gagnées par le procureur et les vilains finissent en prison. Comme si c’était toujours comme ça dans le monde de la justice. Price pensait avoir l’affaire dans sa poche avec le jury mais il n’en est rien. Je ne suis pas spécialement un grand fan de cette « suite » de Law & Order qui nous a délivré jusqu’à présent des affaires médiocres et des résolutions prévisibles. Le rythme de « Severance » est assez bon mais d’un point de vue du scénario je trouve que cela tombe à plat. Cela ressemble à n’importe quelle série policière et pas vraiment à du pur Law & Order. L’enquête n’arrive pas à être suffisamment captivante par le manque de dialogues et de surprises dans le récit. C’est tout ce que je n’ai pas spécialement envie de voir dans cette série.

 

Tout est confus et pas forcément très lisible comme d’autres épisodes. Les premiers épisodes de la saison avaient le mérite de donner des indications et de dérouler le récit de façon un peu plus simpliste. A vouloir complexifier le tout, le résultat n’est pas spécialement brillant. On passe la moitié de l’épisode à avoir des réponses et la seconde partie, centrée sur le procès, n’est pas aussi percutante. La série attend la moitié de l’épisode pour révéler que notre suspect a un comportement suspect. Bernard et Cosgrove passent alors un peu pour des clowns alors qu’ils sont sensés être de très bons enquêteurs. Price est presque le héros de cet épisode et Hugh Dancy donne tout mais ce n’est pas suffisant pour faire de toute cette affaire une affaire réellement palpitante. Le seul plaisir que j’ai eu c’est finalement de voir Price perdre. Le reste ne m’a pas plus marqué que ça.

 

« The Great Pretender » prend une fois de plus un de ces sujets qu’elle aime dérouler depuis le début de la saison. A certains moments, l’engagement presque trop politique de Law & Order lui fait défaut, d’autant plus que ce n’était pas spécialement ce que faisait la série originale. Le procès de cet épisode devient personnel pour Price ce qui donne forcément l’occasion à Hugh Dancy une fois de plus de révéler qu’il est probablement la meilleure chose qui soit arrivée dans Law & Order. La crise des opiacés aux Etats-Unis est un sujet parfait pour Law & Order. Ce n’est pas traité de la meilleure façon qu’il soit mais c’est un peu moins confus que l’épisode précédent. L’histoire souffre tout de même du traitement de ce sujet complexe car cela semble par moment sortir un peu de nulle part. Les flics enquêtent sur une affaire étrange autour d’un escroc qui prétend être quelqu’un mais ne l’est pas du tout.

 

L’histoire des addictions est un concept intéressant. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre du dernier épisode de la saison mais pour le moment Law & Order n’est pas la série que j’ai connu il y a des années. Ce retour n’était pas vraiment nécessaire. Je pense que Dick Wolf et ses scénaristes auraient pu développer une toute nouvelle série policière avec une mécanique originale comme c’est le cas avec Law & Order: Organized Crime. Pour le coup, cette dernière est réussie car elle a su bousculer la mécanique usuelle des Law & Order. Mon vrai plaisir coupable dans « The Great Pretender » c’est ce qui m’a donné l’impression de voir un cross-over avec The Good Fight et la présence de Zach Grenier en avocat. L’acteur est brillant et permet d’offrir un partenaire à Hugh Dancy qui vaut le détour dans la cour de justice.

 

Note : 4/10. En bref, malgré de bonnes idées et le fait que les scénaristes aient enfin compris que Hugh Dancy est leur meilleur atout, cela reste deux épisodes médiocres.

New York: Police Judiciaire - Prochainement sur TF1

Law & Order est renouvelée pour une saison 22 par NBC

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article