Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Crystal Fairy and the Magical Cactus, aventure hallucinante

1 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20422660.jpg

 

Crystal Fairy and the Magical Cactus // De Sebastian Silva. Avec Michael Cera et Gaby Hoffmann.


Après avoir été pas mal surpris par son Magic Magic, j'étais curieux de voir ce que Sebastian Silva avait d'être à nous offrir. Et j'ai découvert qu'il avait sorti deux films en 2013 : Magic Magic et celui-ci, Crystal Fairy and the Magical Cactus. Michael Cera semble être la muse de ce réalisateur puisque c'est la deuxième fois qu'ils se retrouvent ensemble en un an. Le réalisateur chilien tente même de nous imposer dans ce film toute sa famille entre Agustin, José Miguel et Juan Andres Silva. Tous ont leurs atouts et notamment celui de la bonne humeur. Crystal Fairy cherche avant tout à nous donner l'impression à nous aussi de vivre notre trip. La force de ce film est bien évidemment cette énergie qu'il ressort de la relation entre Jamie et Crystal Fairy (incarnée par Gaby Hoffman). Au fond, les deux personnages sont si différents mais ensemble forment un duo terriblement intéressant et presque attachant. Je n'ai pas été totalement emporté par Crystal Fairy and the Magical Cactus mais je suis certain qu'il saura en séduire plus d'un.

Jamie, jeune Américain, décide de faire un road trip au Chili avec ses amis afin de trouver une plante hallucinogène légendaire, le cactus San Pedro. En chemin, après une nuit d'ivresse, Jamie invite une jeune femme excentrique, Crystal Fairy, à se joindre à eux. Ils trouvent leur graal au bord du désert et la véritable aventure commence.

Sundance est un vivier particulièrement intéressant de films et de réalisateurs en marge de ce qu'il peut se faire dans le cinéma. La quête de Jamie pour ce cactus hallucinogène est assez cocasse dans le sens où le film tente de nous faire croire à une aventure particulièrement rocambolesque. On a du mal à croire tout ce que l'on nous raconte et le film met un peu de temps à se décanter mais une fois que le tout prend réellement forme alors on a un film introspectif assez intelligent. Disons que Sebastian Silva raconte ici quelque chose d'autobiographique et que l'on sent qu'il y met tout son coeur. Dès que l'aventure commence (quand tout le monde est arrivé sur la plage) c'est là que le film prend réellement tout son sens. On ne sait pas encore quels seront les réels effets de cette plante ou encore comment Crystal Fairy va s'achever mais le film parvient à nous intéresser au destin de ses personnages.

Le seul vrai problème de ce film reste les petites pointes d'humour que j'ai trouvé particulièrement médiocre. Je ne dis pas que ce n'était pas drôle mais disons que le film ne parvient pas développer de vrais crises de rire. Michael Cera est un bon acteur, assez sous estimé à mon humble avis mais qui parfois veut trop en faire. Sebastian Silva tente alors de retranscrire tout ce qu'il s'est passé lors de ce petit road-trip. Sa réalisation n'est pas toujours parfaite (notamment quand il abuse un peu trop des gros plans quand l'on aurait peut-être préféré des plans larges) mais Crystal Fairy reste une curiosité. Certaines scènes assez réussies tentent de nous montrer à quel point tout ce beau monde s'est créé des liens. Crystal Fairy aurait donc surtout mérité une bien meilleure introduction (ce qui pèche vraiment dans le film, trop longue et pas assez intéressante à mon goût). Le film éclos dès que tout le monde est sur le plage, nous raconte sa vie et tente de nous amuser sous acide.

Note : 5.5/10. En bref, un film qui met peut-être trop de temps à démarrer mais qui trouve son salut sur une plage de sable chilienne et sous acide.

Commenter cet article