Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : De L'Huile sur le Feu, clichés aux petits oignons...

7 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19838414.jpg

 

De L'Huile sur le Feu // De Nicolas Benamou. Avec Vincent Lacoste, Nader Boussandel et Tien Shue.


A l'occasion de la sortie de De L'Huile sur le Feu en DVD, je vais donc vous en toucher quelques mots. Nicolas Benamou, réalisateur de seconde équipe sur Fatal, le film de Michael Youn, nous livre ici et au cinéma la guerre que se font un chinois et un arabe. Bourré de clichés certes, mais laissant une bonne impression finale, ce petit De L'Huile sur le Feu est parfait pour vous offrir un divertissement estivale sans prise de tête. Ce n'est pas un grand film, ni même une comédie hilarante, mais son côté sympathique réside dans la simplicité de ses personnages et le talent de Vincent Lacoste. Ce dernier est une petite star du cinéma français qui monte petit à petit, et je trouve que c'est amplement mérité. Lacoste c'est un peu le Michael Cera français. Il joue lui aussi dans quelques films un peu bidon mais aussi dans des films plutôt bons. Une comédie française un brin bidon, un brin mièvre mais globalement sympathique. Il ne faut pas non plus être hermétique à ce genre d'humour bateau et lourd.

Il était une fois à Belleville, deux restaurants se faisant face : le Berbère King de la famille Chouffry et l'Empire du dragon de la famille Zi. Tout allait bien, jusqu'à ce que Samir Chouffry accuse monsieur Zi d'avoir mangé son chien...

L'histoire est assez moyenne, même si je dois avouer que le film trouve quelques bons chemins à emprunter (notamment en faisait échos à quelques références ici et là, ou encore à des guests pas forcément de luxe mais amusante comme Claude Gensac que j'ai trouvé terriblement drôle au début du film dans le rôle de la petite vieille qui régit le quartier et qui meurt… bêtement, il faut bien l'avouer). Pris au 99ème degré, ce film fait rire. Pris au sérieux, ce n'est pas le cas, évidemment. Il faut être un tant soit peu ouvert à toute proposition pour que le film réussise son coup. Ca ne vole pas haut mais ce n'est pas non plus détestable au point de se dire que l'on a perdu son temps. Si l'on n'a rien d'autre à voir, je pense que vous serez comblé de voir un film qui vous détendra le dimanche après midi. Je suis malgré tout déçu à la fois du dénouement du film (on ne pousse pas assez bien la conclusion) mais aussi par quelques clichés pas spécialement drôles (le souci venant à mon avis du chinois, personnage le moins "drôle" du film).

Nicolas Benamou n'est pas un très grand réalisateur non plus. Il se contente de faire de la réalisation automatique et pas inspirée. Cela aurait très bien pu être un téléfilm du lundi soir sur TF1. Les gags s'enchainent avec une facilité et une aisance déconcertante. Disons que cela peut gêner si l'on n'est pas adepte de l'empilage de scènettes plus ou moins drôles. Le film repose donc sur Vincent Lacoste, même si ce dernier n'est pas le plus présent dans ce film. Et puis dans cette guerre, assez drôle qui réserve de bonnes surprises au début avec Claude Gensac et les dialogues qu'elle débite. De L'Huile sur le Feu est donc une comédie pas déplaisante pour un sou, avec une jolie petite énergie de la part de tout le monde, mais malheureusement le film manque tout de même d'une certaine hilarité générale. Les dialogues ne sont pas non plus les plus travaillés (mais pour une comédie, il ne faut pas être trop exigent là dessus).

Note : 4.5/10. En bref, une comédie pas déplaisante qui laisse le sourire au spectateur. Reste quelques défauts ici et là qui ne permettent pas vraiment de prendre son pied devant mais elle se suit sans déplaisir.

Commenter cet article