Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dépression et des Potes, comédie amorphe...

5 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20062262.jpg

 

Dépression et des Potes // de Arnaud Lemort. Avec Fred Testot et Jonathan Lambert.

 

Après le très sympathique L'amour c'est mieux à deux, Arnaud Lemort était de retour avec Dépression et des Potes, une comédie dramatique d'un classique à faire pâlir les comédies du lundi soir. C'est assez fade, il ne se passe donc pas grand chose. Le souci de cette bonne bande de potes, c'est que finalement, même si l'on sent qu'ils s'apprécient, ils restent tellement dans leur coin qu'ils n'invitent même pas le spectateur à partager leur aventure. Alors que certaines comédies françaises abordent les comédies de potes sur le ton de l'humour agréable et fourni (parfois même un peu trop fourni - Les Infidèles -), Dépression et des Potes n'a malheureusement pas de quoi séduire. Entre un scénario poussif et planplan, un rythme de tortue et un casting pas très énergique, on se retrouve donc avec un film globalement assez raté. Et pourtant, il y a de bonnes choses ici et là. C'est sans compter sur Arnaud Lemort qui film ça avec une grisaille qui déprimerait aussi le spectateur.

Franck a tout pour être heureux. Une jolie fiancée brésilienne, un boulot intéressant et pourtant… En vacances sur une plage de rêve à l’île Maurice, il déprime. De retour à Paris, le diagnostic du médecin tombe : il est en dépression. Quand il retrouve sa bande de potes qu’il n’a pas vus depuis 6 mois, il leur annonce la nouvelle. Chacun va s’investir pour lui faire remonter la pente. Mais on s’aperçoit très vite qu’ils sont aussi déprimés que lui. C’est finalement tous ensemble qu’ils vont essayer de retrouver un équilibre.

Si Arnaud Lemort avait réussi avec L'amour c'est mieux à deux à reprendre les adages de la comédie américaine (avec efficacité), avec Dépression et des Potes il montre aussi de très grosses lacunes. C'est donc un divertissement lourd, bavard et plein de bons sentiments que l'on tente de nous offrir avec beaucoup de paresse. Le scénario manque donc de rythme et ne nous propose pas grand chose. Je crois que le pire de ce film c'est toute l'histoire de la vie professionnelle de Franck où le running gag des cheveux de son collègue de travail devient rapidement quelque chose de complètement con (car une blague n'est pas faite pour être faite plusieurs fois). L'autre volonté de Dépression et des Potes c'est de raconter le thème de la dépression sous un axe plutôt fun. Malheureusement, le scénario est tellement mauvais que l'on a l'impression qu'il a été écrit sur un rouleau de papier hygiénique.

Fred Testot joue parfaitement l'homme en pleine dépression parce qu'il est aussi expressif qu'un poisson rouge. Mais sinon, nous allons le très mauvais Jonathan Lambert qui démontre une bonne fois pour toute que le cinéma (et même l'acteur) ce n'est pas pour lui (par chance, je n'ai jamais vu ses talents d'humoriste et je m'en porte très bien). Ce casting de bras cassés de ne serait rien sans Ary Abittan, le bon pote amoureux d'une femme aveugle (incarnée par Laurence Arne et qui sera la seule perle de fraicheur de cette comédie sans saveur). Globalement Dépression et des Potes ressemble donc à une salade sous vide. C'est sec, déshydraté et pas spécialement bon. Ca ressent à quelque chose de réchauffé mais pas assez cuit à la fois. On ne va donc pas y aller par quatre chemin, Dépression et des Potes ne vaut pas un seul coup d'oeil.

Note : 1/10. En bref, une comédie incarnée par un acteur poisson rouge dans un scénario fade façon salade de supermarché sous vide.

Commenter cet article