Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Fiston, bouffonerie douce amère

12 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

401815.jpg

 

Fiston // De Pascal Bourdiaux. Avec Kev Adams et Franck Dubosc.


Le réalisateur du navet Le Mac (avec José Garcia) signe donc ici son deuxième film avec le tout aussi mauvais (voire pire) Fiston. Quand le vieux roi des beaufs rencontre le jeune roi des beaufs, cela donne cette mélasse indigeste faussement comique. Car oui, le film n’est même pas là pour faire rire. Bien au contraire, il est plutôt là pour nous montrer un visage plus fleur bleue de Kev Adams. Ce dernier, starisé par sa shortcom SODA sur W9 (qui a été un semi-bide sur M6 avant de passer sur W9 il ne faut pas l’oublier) incarne le rôle d’un jeune garçon qui n’a qu’une envie : séduire la fille de ses rêves. Sauf que c’est un loser et il va rencontrer le seul garçon qui à l’époque avait fait chavirer le coeur de la mère de celle qui plaît à Alex, le héros, pour lui donner quelques conseils de drague. C’est assez ironique que le dragueur le plus lourd de l’histoire de la comédie française s’occupe de donner des cours de drague à Kev Adams. Sans parler du fait que par cocasserie, la scène de la boulangerie dans Fiston prouve plus ou moins l’arnaque Dubosc.

Depuis qu’il a 7 ans, Alex n’a qu’une obsession : séduire Sandra Valenti, la plus jolie fille d’Aix en Provence et, à ses yeux, la plus jolie fille du monde. Aujourd’hui, il lui faut un plan infaillible pour pouvoir enfin l’aborder. Il décide de s'adjoindre les services d'Antoine Chamoine qui presque 20 ans auparavant, a séduit Monica, la mère de Sandra.

Si je dois reconnaitre que l’association entre Franck Dubosc et Kev Adams fonctionne, le film en lui même n’est pas du tout réussi. Le problème c’est que les américains auraient fait Comment Draguer une Fille en 10 leçons ? mais nous on se retrouve avec la crème de la beauf attitude pour une comédie qui n’est pas vraiment drôle et qui n’arrive même pas à émouvoir le spectateur. Mais Kev Adams a ses fans et ceux-ci seront ravis (dans la salle tout un tas de filles certainement chauffées par les tentatives de drague de Kev Adams ont applaudi le film… ce que je ne comprends pas). Les situations créées par le film n’inspirent jamais vraiment le rire. La seule qui pourrait être drôle est celle du McDo avec au passage un gros coup de placement de produit. On se serait cru dans une publicité McDo où un ado tente de draguer et finit par réussir car il a mangé un super Maxi Best Of. La réalité est différente puisque le comique présent fonctionne. La manière dont Alex se fait rejeter était efficace mais le problème c’est que l’on avait déjà vu ça … dans la bande annonce.

Du coup, que reste t-il de Fiston ? Franck Dubosc ? Non plus. Cet acteur s’est engoncé dans des rôles foutraques et ennuyeux. Celui-ci tient le pompon. Je pense que l’acteur voit aussi les années passées. Il n’est plus de dernière fraicheur et cela se ressent, à la fois dans son jeu mais aussi dans le rôle qu’on lui colle. Assez ridicule tout de même. Finalement, Fiston est complètement raté (ou presque). Je partais avec l’envie d’apprécier et de trouver ça drôle et même mignon mais finalement au bout d’une bonne demi-heure on s’ennuie ferme et l’on a envie d’une chose : de quitter la salle. Je suis rester jusqu’au bout, péniblement, mais c’est uniquement car je pensais que la comédie allait arriver beaucoup plus tard (ce qui ne s’est tout simplement pas fait à mon grand regret). La grande question est de savoir maintenant combien ce navet va faire d’entrées car il y en avait du monde dans la salle.

Note : 1/10. En bref, affligeante version française de Comment Draguer une fille en 10 leçons ?. Sans grand humour et surtout sans aucun once de tendresse. Tout tombe à plat.

Commenter cet article

robin 12/03/2014 18:43


une salle pleine de filles comme toi et pas franchement drôle au final !