Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Paranormal Activity 4, lifting assumé...

1 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20250875.jpg

 

Paranormal Activity 4 // De Henry Joost et Ariel Schulman. Avec Katie Featherston et Kathryn Newton.


En attentant le cinquième volet déjà mis en chantier pour Halloween 2013, je me devais de voir à quoi ressemblait Paranormal Activity 4. D'une part parce que globalement cette franchise est assez amusante mais également parce que l'on m'avait dit qu'il était bien mieux que le précédent. Effectivement, le troisième m'avait déçu, surtout qu'il était sensé apporter des réponses pas franchement très élaborées. Du coup, j'étais assez septique vis à vis de ce volet. Une fois le film vu, je dois avouer que j'ai plutôt bien apprécié. Notamment parce qu'il m'a offert m'a dose de frissons (ce que le précédent volet n'était parvenu à faire, consternant d'ennui) et puis également parce que le côté parodique est plutôt bien embrassé jusqu'à la fin. Et justement, la fin de ce film est clairement l'un des meilleurs moments que je vous laisse le soin de découvrir par vous même. Mon seul problème aura été d'assisté à ce film avec un public assez bruyant (c'est le problème de ce genre de films au cinéma, il faudrait surement préférer le voir chez soi parfois).

Le quatrième volet de la saga Paranormal Activity.

Si le scénario est assez vide, répétant encore et encore le schéma de la famille bourgeoise tête à claque à qui il arrive des choses pas possible, l'intérêt vient réellement de plusieurs moments comme le petit garçon qui attise au début du film notre curiosité. Ou encore les multiples disparitions, apparitions, … Tout est assez bien foutu pour nous faire sursauté. Afin de renouveler un peu le genre, Paranormal Activity 4 exploite d'autres typologies de caméras comme la webcam d'un ordinateur par exemple (enfin, d'un MacBook plus particulièrement). Un choix judicieux qui rajeunit un peu la franchise qui commençait déjà à vieillir un peu. De plus, le côté assez jeune de son héroïne ou encore de ses personnages accessoire aide à séduire un public bien plus jeune et amateur alors des blagues potaches et de ce que le film peut nous offrir de plus parodique. Ce n'est pas pour autant que Paranormal Activity 4 en oublie de nous faire peur. Le film enchaine alors tel un millefeuille les scènes d'horreur. Toutes ne sont pas réussies, certaines sont même assez mauvaises mais globalement il y a un univers et la tension qui est là pour rattraper le tout.

Henry Joost et Ariel Schulman, à qui l'on doit déjà le précédent volet de la saga reviennent ici en forme en nous offrant un jeu qu'ils ont eux même élaboré. C'est assez amusant en soit. Je peux malgré tout comprendre que Paranormal Activity 4 soit un film lassant car certaines scènes ressemblent beaucoup trop à ce que l'on avait déjà pu voir dans les précédents volets. Je regrette également qu'il y ait un manque de continuité entre les films (même si l'on sait pertinemment que derrière tout ça il y a des choses que l'on connait déjà et que l'on a vu auparavant). Mais pour moi, quand on met le numéro 4 derrière un film, c'est aussi parce qu'il y a quelque chose en plus du précédent. Finalement, Paranormal Activity 4 apparait donc comme un film d'horreur correct et assez classique dans son genre. La franchise s'offre même un petit lifting mérité et puis quelques scènes vous offriront quelques frissons bien mérité. A défaut de vous faire frissonner (si je êtes costaud comme tout), vous rigolerez bien et c'est le principe, vous ne pensez pas ?

Note : 6/10. En bref, un divertissement assez honorable et correct. Malgré un scénario vide, l'horreur est là et la saga embrasse son côté parodique de façon intéressante.

Commenter cet article