Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Social Network, un film sobre mais grandiose !

13 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19534550.jpg

 

The Social Network // De David Fincher. Avec Jesse Eisenberg, Andrew Garfield et Justin Timberlake.


Mark Zuckerberg - “If you had invented Facebook, you'd have invented Facebook". Facebook, c'est un simple mot, un album, qui résonne aujourd'hui comme l'une des plus belles innovations du Web 2.0. Mark Zuckerberg, son créateur ne s'est pas fait 500 millions d'amis sans se faire des ennemis. C'est tout le but du film, peindre le portait de Mark, le créateur / co-fondateur de Facebook, une entreprise pesant des milliards de dollars à travers le monde. C'est donc avec un film que David Fincher, connu pour son avis critique sur la société analyse d'un oeil pas toujours très rose ce monde informatique, ce réseau social. Pour cela, David Fincher a fait appelle à Aaron Sorkin, un scénariste de A la Maison Blanche, rien que ça.
Sean Parker - "One suggestion: Get rid of the "the". Just *Facebook*. Flows better". Le résultat est remarquable. C'est un film sobre, beau et à la sonorité époustouflante. Car bien sûr, Facebook est un réseau social, c'est aussi devenu l'une des plus grandes addictions de ces dernières années. Le film le montre au travers de dialogues soignés que l'on peut y passer des heures sans s'en rendre compte, qu'on est comme happé dans un monde virtuel totalement pensé pour. Entre victoires et échecs, David Fincher et sa caméra nous plonge dans deux moments de la vie du personnage : d'un côté le passé et ses débuts avec CourseMash, FaceMash, son Live Journal où il va écrire des horreurs sur sa petite amie... et de l'autre les deux procès dont Mark a été victime : l'un pour plagiat et l'autre pour licenciement abusif de son "ex" meilleur ami.

19537202.jpgCe n'est pas un film pro-Zuckerberg car le personnage que l'on y voit est un salaud, il est loin d'être débile, il est même très intelligent (il a fait un sans faute à son SAT, soit 1600 et puis étudie à Harvard) mais voilà, comme on lui dit à la fin du film, il fait tout pour être le pire des salauds avec les gens. Fincher fait de son film une publicité pour Facebook c'est certain mais on le doit à Jesse Eisenberg dans un Mark remarquable. On a l'impression de voir le vrai créateur de Facebook dans son propre rôle au cinéma. Il est frappant de vérité et prouve qu'il est l'un des meilleurs acteurs de sa génération. Cela pourrait être l'un des rôles de sa vie à mon avis. Dans le reste du casting il y a Andrew Garfield que l'on retrouve donc en post-"Boy A" et pré-"Spiderman" (il va incarné le héros Marvel dans le prochain volet de la saga). Il y incarne le meilleur ami de Mark, avec qui a va créée Facebook en devenant le directeur financier. Pour la petite info, son nom a été ajouté sur la page des auteurs de Facebook depuis le procès. Cette petite intrigue d'amitié était bien foutue, c'était beau, croyable et généreux.
Reste aussi la présence de Justin Timberlake dans le rôle de Sean Parker, créateur de Napster (site de streaming de musique) qui est le frimeur par excellente et Justin Timberlake fait le show à merveille. Entre plusieurs petites histoires dont l'aventure du créateur de Victoria's Secret que j'étais heureux de connaître. Je terminerais avec les Winklevoss, cette guéguerre était extrêmement bien rodé et raconté, une vraie romance. Au final, la réalisation magistrale de David Fincher, jouant des gros plans et du montage de son film à merveille, derrière une BO magnifique et rognante. Je suis fan. Un petit film sans prétention mais pourtant grandiose.

Note : 9.5/10. En bref, Fincher signe l'un de ses meilleurs films le tout en critiquant avec subtilité le plus grand réseau social du moment.

Commenter cet article