Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Transformers 4, l’âge de l’extinction

16 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

385412.jpg

 

Transformers 4 : l’âge de l’extinction // De Michael Bay. Avec Mark Wahlberg, Stanley Tucci, Kelsey Grammer et Titus Welliver.


Alors que Michael Bay quitte son bébé après ce quatrième opus d’une franchise tout juste rebootée (ou plutôt suite sans le casting original), il y avait forcément quelque chose à attendre de ce film. J’étais impatient de découvrir ce qui s’est passé quatre années après les évènements de Transformers 3. Le film mélange alors tout ce qu’il peut dans un film bruyant, étrange mais fascinant. On a l’impression que Ehren Kruger (Transformers la revanche, Transformers la face cachée de la lune) est en train d’écrire une grande histoire avec tout un tas de petits chapitres à l’intérieur. Du coup, ce film ce n’est pas un seul film, à chaque grande scène d’action on a l’impression que Transformers 4 c’est terminé et en fait non, cela repart de plus belle et le pire c’est qu’une fois les 2h46 avalées, on a envie d’en voir encore plus car finalement toute cette histoire n’est pas terminée. Il y a encore tellement de choses à dire avec tout ce qui nous est introduit. Mais si l’on reprend le scénario de Ehren Kruger, on sent qu’il y a une volonté de changer un peu la donne. Du coup, on a toujours le côté ultra amusant des films de Michael Bay, couplé à de l’action à profusion, sans climax afin de nous donner l’impression que tout cela n’aura jamais de fin.

Quatre ans après les événements mouvementés de "Transformers : La Face cachée de la Lune", un groupe de puissants scientifiques cherche à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie.
Au même moment, un père de famille texan, Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface…

Cela peut être épuisant pour un spectateur, j’en conviens. C’est d’ailleurs pour cela que Transformers l’âge de l’extinction est pour moi un film étrange. Mais pas dans le mauvais sens du terme puisqu’à mes yeux, cela doit bien être l’un des meilleurs films de Michael Bay (si ce n’est son meilleur). Il est l’aboutissement de tout ce qu’il a pu faire auparavant, on y retrouve donc sa patte de partout, que cela soit avec Mark Wahlberg (qu’il avait déjà dirigé dans No Pain No Gain) ou encore avec tout ce qui avait déjà fait le succès de la franchise Transformers auparavant. On sent qu’avant de laisser la franchise en de nouvelles mains, il a voulu se faire plaisir et le réalisateur nous propose un film explosif qui n’a jamais le sens de la mesure et qui cherche tout simplement à nous éblouir constamment. Alors certes, il faut apprécier aussi un minimum le cinéma de Michael Bay, ses dialogues légèrement crétins mais hilarants (rien que « prendre le manche » était une belle proposition), ses grandes scènes dont lui seul a le secret, savant exploiter la grandeur de l’univers qu’il met en scène tout en restant assez fidèle à l’action qu’il a toujours su mettre en scène depuis ses premiers films.

Plus la franchise Transformers a évolué et plus j’ai l’impression que les films se sont améliorées (alors certes, le second volet est raté mais peu importe). Transformers l’âge de l’extinction surpassant son prédécesseur bien évidemment. Je sais bien que certains vont reprocher aussi à Michael Bay le fait de ne pas faire un film avec un climax final où tout explose une bonne fois pour toute. Car le but du cinéaste, et on le comprend très rapidement, c’est de vouloir mettre de l’action de partout, sans qu’il n’y ait de scène finale plus grandiose qu’une autre scène. Certes, la fin vaut son pensant d’or mais je ne pense pas que cela soit la meilleure scène d’action du film. Du coup, ce petit truc qui fait aussi l’originalité de ce film, permet de nous donner l’impression que l’on n’a pas vu qu’un seul film mais toute une franchise et qu’il y en a encore à venir par la suite. Paradoxalement, le spectateur que je suis en voulait encore, jusqu’à m’endormir devant. Après tout, il sait très bien comment s’y prendre pour nous coller au fond de notre siège. Il y a donc de l’émotion (de la part d’un film avec des personnages en « transformium » tout de même c’est un comble), de l’humour à profusion (c’est là que Stanley Tucci est brillant du début à la fin), de l’action, de la romance adolescente (beaucoup moins pompeuse que celle de Shia LaBeouf et Megan Fox dans les deux premiers volets et c’est bravo), etc. Tous les ingrédients pour séduire un public averti.

Après tout, Transformers l’âge de l’extinction c’est en grande partie pour les fans de ses précédents films, un vrai micmac sans limite qui enchaîne les scènes de façon tellement étranges par moment que l’on a l’impression d’en avoir pris plein la gueule tout simplement. Car ce que Michael Bay nous propose ce n’est pas le meilleur film de l’année, ça on l’a tous bien compris, mais un spectateur visuel retentissant, aux effets pyrotechniques maîtrisés et où aucun répit n’est vraiment laissé. Tous les mélanges que Transformers fait dans ce quatrième volet sont donc brillants. J’ai peur de voir Transformers 5 qui sortira en 2016 si je ne m’abuse car Michael Bay a probablement fait tout ce que l’on pouvait attendre de sa part ici, et bien plus encore.

Note : 10/10. En bref, sans aucun doute le blockbuster de l’année;

Commenter cet article

sarah 31/07/2014 14:54


je ne fais pas partie des détracteurs de Michael Bay. Au contraire, j'ai encore revu Armageddon et Rock cette année, je trouve que ces 2 films vieillissent très bien. Pour moi, ce sont ses
meilleurs. J'ai aimé No Pain No Gain , donc je te rejoins pour soutenir Bay:) Transformers, j'ai aimé le 1er, et depuis je continue espérant retrouver son côté fun. Malheureusement pour moi, la
franchise se dégrade film après film. J'ai trouvé le 3 particulièrmement ennuyeux. Le 4 est mieux. Et s'il ne m'a pas ennuyé, c'est parce que j'ai trouvé que Bay n'avait pas raté son long final
en Chine. Je te rejoins donc, j'ai trouvé qu'il s'était amélioré, contrairement aux 2 derniers où par moment on ne ne plus comprenait plus rien de ce qu'on voyait. Mais, bon ça ne vaut toujours
pas le 1er, ça ne m'a pas emballé plus que ça. La déception était beaucoup plus grande pour Godzilla, là je rejoins Matt, le trailer, le casting, j'attendais tellement, quelle déception!
Finalement quand j'y repense les personnages dans Godzilla sont à peine peine plus intéressants que dans Transformers.


"Avengers uniquement réussi du point de vue scénaristique"? non, c'est pas possible d'écrire ça!! :) Le réalisateur Wheadon a une part évidente dans le succès et le plaisir qu'on a à voir
Avengers. ça m'énerve un peu qu'on vante les réalisateurs de Godzilla ou Pacific Rim et qu'on casse ceux qui osent les grandes scènes spectaculaires en pleine lumière. Godzilla ou Pacific Rim
sont tellement sombres, c'est tellement facile pour le réalisateur, et difficile pour le spectateur pour y voir qqchose. Sérieusement, je ne les ai vus qu'en salle, mais faut avoir une super
installation et regarder le film dans le noir pour les voir chez soi, et encore! Ras le bol de tous ces films qui se passe dans le sombre. J'ai beaucoup aimé Edge of tomorrow, mais là aussi à la
fin trop de plans trop sombres, qui à mon avis sont un choix de facilité, difficile de bien voir ce qui se passe. Donc merci à Bay de nous avoir au moins éviter ça:)

delromainzika 17/07/2014 00:30


Ouf ! ^^


 


Pour cette succession de plans qui n'ont rien à voir, je suis d'accord mais ce n'est pas un problème de mise en scène pour le coup, de montage et j'ai l'impression que Bay vous démontrer par
l'image ce que dit Titus Welliver sur le fait que la chute sera longue. La scène dure une plombe quand même mais c'est ce qu'il y a de plus drôle finalement car elle est belle et bien longue.
Dialogues justifiés par l'image :)

Matt 16/07/2014 19:55


Effectivement dans le genre Pacific Rim est lui une réussite :)


Euh par contre la réalisation de Avengers mauvaise ? Je ne crois pas non, il y a juste un voir ce plan magnifique avec la caméra qui tourne autour de tout les super héros qui atterissent dans la
ville. Revois peut être des bases de mise en scène parce qu'à l'inverse Bay est un très très mauvais metteur en scène, regarde la scène de Transformers 4 où marky mark descend de balcon en
balcon. A aucun moment les plans n'ont de liens si bien qu'on n'y comprend que dalle. Et ça c'est tout le long du film les plans n'ont pas de liens.


 

delromainzika 16/07/2014 19:12


Pourtant, pour prendre quelques exemples,


La moyenne presse chez Allociné est la meilleure des 4 Transformers. Côté spectateur, la moyenne est pour le moment plutôt haute 4/5. De même que la moyenne sur IMDB est plutôt correcte pour un
tel film 6.3/10. Les spectateurs ne semblent donc pas vraiment déçu. Ensuite tu as ces critiques qui parlent aussi du meilleur film de Michael Bay.


 


Ensuite tu parles de Avengers. Je suis d'accord que Avengers est réussi mais uniquement d'un point de vue scénaristique. D'un point de vue de la mise en scène c'est parfois désastreux. Joss
Whedon, venant de la télé, ne comprends pas totalement ce que c'est que de tenir la barre d'un blockbuster. Contrairement à Michael Bay qui a déjà de la bouteille. Ensuite, je pense que depuis
que Bay a quitté le sillon de Bruckheimer et qu'il a rejoint l'écurie Spielberg, il a appris de nouvelles choses, d'un point de vue de la mise en scène. Sa caméra est ici différente, peut-être
plus calme. C'est alors qu'il choisit de rythmer son films en superposant des plans. Certains y voit quelque chose d'étrange, moi j'y vois une vraie proposition de cinéma différente de ce que
l'on peut voir au cinéma actuellement dans le registre des blockbusters. Alors oui je veux bien comprendre que Avengers soit un bon film (je l'ai moi aussi beaucoup aimé ne te méprends pas). Joss
Whedon aurait dû laisser ça à quelqu'un qui sait filmer ce genre de film. C'est le même problème que Mark Webb avec la franchise Spidey. Ce dernier ne sait pas filmer les blockbuster (bien qu'il
ait pris des cours entre les 2 volets).


 


Mais tu as aimé Pacific Rim alors l'été dernier j'espère ^^ . Dans l'association sérieux/drôle/blockbuster avec un excellent réalisateur et qui se rapproche un peu de Transformers ^^

Matt 16/07/2014 19:03


Je pense que sur le cinéma blockbuster on n'est pas du tout d'accord. Je n'ai pas aimé non plus Godzilla qui est une vaste blague, un film qui se prend beaucoup trop au sérieux pour le coup.


Et franchement il n'y a rien à chercher dans les dialogues de Bay, 1 ou 2 vannes sont drôles le reste ne vole pas haut. Je comprend ce que tu veux dire sur le côté ne pas se prendre la tête,
c'est divertissant. Ok mais il y a des limites, dans le genre il vaut mieux largement voir Avengers qui pour le coup est vraiment divertissement et drôle sans se prendre totalement au sérieux. Ça
c'est un exemple de ce qu'il faut faire.


Peut être que je ne suis pas objectif étant du côté des détracteurs de Bay mais j'allais quand même voir ce film sans me prendre la tête et en me disant que j'aillais le regarder au second degré
mais franchement j'ai essayé et il n'y a rien à faire je trouve toujours ça aussi débile, long et inutile. Et puis c'est tellement cliché, le début avec mark qui roule dans la campagne avec le
couché de soleil et la musique américaine franchement c'est risible. En plus tu parles d'émotion, je cherche encore où il y en a. Alors ok tu peux dire que c'est un divertissement mais je vois
pas où il y a de l'émotion.


Après tous les gouts sont dans la nature mais sur ce coup ci j'ai l'impression que beaucoup partage mon avis et même les gens qui étaient dans la salle. Ce transformers n'a jaimais eu une
critique aussi désastreuse et c'est de l'avis général.