Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Une Vie Meilleure, drame social réaliste

21 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19865515.jpg

 

Une Vie Meilleure // De Cédric Kahn. Avec Guillaume Canet et Leila Bekhti.


Une Vie Meilleure nous raconte l'histoire de deux amoureux qui tentent de faire avec une vie qui va de mal en pis. Alors plein de rêves, ils vont très rapidement découvrir que l'endettement est quelque chose qui va les ronger, jusqu'à même les séparer. Petit à petit le film nous plonge dans le désespoir de ses deux personnages principaux avec beaucoup de simplicité et une mise en scène perspicace qui ne plonge jamais les personnages dans le trop plein. Le réalisateur de L'Avion ou encore de Les Regrets, livre ici sûrement son film le plus intéressant de tous les points de vus. Avec un cast au poil, et des personnages très soignés et bien écrits, on a une vision à 360 de ce que la vie peut certes nous apporter de bien mais aussi de mauvais. Alors que tout le monde est plein d'espoir au début du film, et que les rêves tentent de se concrétiser, la spirale dans laquelle les personnages se laissent tomber est assez affolante. J'ai notamment adoré le portait qui est fait de Yann, personnage ultra abouti.

Yann et Nadia, amoureux, se lancent dans un projet de restaurant au bord d'un lac. Leur rêve d'entrepreneur se brise rapidement. Nadia, contrainte d'accepter un travail à l'étranger, confie provisoirement son fils à Yann. Elle disparaît...

L'histoire pourrait être celle de n'importe qui et c'est justement ce qui rend ce drame social croyable et réaliste. J'ai vraiment cru voir des personnages qui existent vraiment, et surtout une histoire que l'on aurait pu vivre. L'immersion du film est assez flagrante. Ce qui aide évidemment le film c'est cette critique de la société de consommation qu'il y a en trame de fond et qui permet à ces deux personnages de trouver la fin du chemin. Sans jamais voiler son film derrière une tonne d'esbroufe qui pourrait le rendre encore plus tendre et émotionnel, Cédric Kahn fait le choix de la simplicité et des gens vrais auxquels on peut s'identifier. L'amour est également un élément important de ce film, qui est développé avec pas mal de finesse. Notamment lors des premiers émois du début, et puis la descente aux enfers petit à petit. Côté cast, Guillaume Canet incarne avec justesse et sensibilité un homme qui a des ambitions mais qui a le malheur de tout perdre rapidement. Au fond, la composition de l'acteur est parmi ses meilleures (avec Jeux d'Enfants, Espion(s) et Darling pour moi).

Il donne la réplique à la jeune Leila Bekhti, star de la nouvelle vague du cinéma français. J'adore cette actrice et ce qu'elle fait en général (même si tout n'est pas forcément de bonne facture, comme par exemple Itinéraire Bis l'été dernier). Elle incarne une femme amoureuse et sensible également, qui va devoir abandonner son fils quelques temps pour travailler à l'étranger. On retrouve à la fin un personnage touchant, et surtout une relation assez belle entre nos deux héros. Cédric Kahn fait donc le choix de la simplicité et du drame social efficace et soigné. Le fait que les personnages soient bien écrits aide à la réussite de ce film. Il réalise d'ailleurs ici son meilleur dans le genre. Cette plongée pourra aussi toucher tout le monde car même si on a de l'argent aujourd'hui qui sait si demain on en aura encore… On n'est pas à l'abri de la perte d'un emploi ou tout simplement de toutes ses économies.

Note : 8/10. En bref, un drame social inscrit dans l'actualité et touchant.

Commenter cet article