Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Auckland Daze. Saison 1. Pilot (Nouvelle Zélande).

1 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-01-14h37m32s27.png

 

Auckland Daze // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Two.


Dans l'une de ses chansons, Orelsan parle d'une version d'Entourage à petit budget. Et je crois que je viens de trouver la pépite (dans le très mauvais sens du termes) qui lui correspond parfaitement. Auckland Daze se déroule donc à Auckland, la capitale de la Nouvelle Zelande et nous raconte les aventures d'une bande d'amis qui tentent de réussir dans la vie. Elle n'est pas sans rappeler Hollywood Girls par certains aspects dégueulasses du montage des épisodes et de la réalisation, et n'a pas grand chose d'intéressante à dire. Afin de ne pas rester sur un seul épisode, j'ai décidé de voir les deux premiers. Notamment pour voir où la série allait nous emmener. Car il y a des choses à raconter, mais le casting n'est pas suffisamment bon, et la série pas accueillante. Sans compter que le scénario… manque d'accroche et de piment. J'avais envie de rire devant cette série et finalement, je n'ai été que consterné par tant de mauvaises choses. Après tout, le but de cette série n'était peut être pas de nous faire passer un bon moment mais de nous torturer ?

La vie de quatre malheureux aspirants masculins, un modèle, un cascadeur, un artiste nain et un comédie de stand-up, tous essayant (en se ratant) de trouver le succès dans l'industrie ridiculeusement petite du divertissement d'Auckland
vlcsnap-2012-09-01-14h43m20s183.pngLa base même de cette série n'était pas une mauvaise idée et les néo-zélandais ont déjà fait des productions plutôt sympathiques dans le domaines des séries (The Cult dans les dramas par exemple ou encore Golden dernièrement dans les comédies). On se rend cependant très vite compte qu'Auckland Daze manque de pas mal de choses. Le premier élément c'est d'histoires. Les personnages sont plongés dans un monde qui ne nous est même pas présenté. On est donc comme propulsé ici et là sans réellement savoir la motivation de chacun. Ensuite il y a un gros problème avec les dialogues. Ils sont pour la plupart très peu inspirés. C'est dommage parce que cette série semble vraiment se comparer à Entourage (c'est en tout cas ce que laisse pressentir le générique de la série). Durant les deux premiers épisodes, on fait donc de la mise en place des intrigues que nous allons suivre durant la saison. Le seul élément intéressant de cette série c'est le comédien de stand up, sauf que c'est aussi un grand raté.

Le gaillard n'est vraiment pas drôle et n'est pas suffisamment doué pour s'en rendre compte. Petit à petit, Auckland Daze tente des choses, pas vraiment efficace à vrai dire. Notamment dans le domaine de la réalisation. Cette idée de superposer des plans comme dans les séries de HBO (How to Make it in America pour prendre une référence) était une idée intéressante mais la réalisation est tellement peu inspirée que forcément… cela tombe complètement à plat. Et je passerais aussi sur la bande originale, trop basique et proche de l'univers d'un film pornographique d'une époque déjà révolue. Vous l'aurez compris, Auckland Daze c'est très très mauvais. Pas la peine de vous jeter sur cette série, elle ne vaut vraiment pas le détour. Alors peut être que la suite sera de bien meilleure facture mais je ne serais pas là pour voir ce massacre car ces deux épisodes ont suffit à me donner des hauts le coeur assez mauvais pour ma digestion.

Note : 0/10. En bref, un pari risqué que de faire le Entourage néo-zélandais et les créateurs se sont lamentablement ratés.

Commenter cet article