Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Emily Owens, M.D. Saison 1. Episode 2.

28 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-28-15h07m46s191

 

Emily Owens, M.D. // Saison 1. Episode 2. Emily and… the Alan Zolman Incident.

 

Après un premier épisode des plus détestable, force est de constaté que la série s'est amélioré. Et je parle surtout de son aspect visuel. La réalisation et le choix de la photographie dans l'épisode pilote de la série était tellement laide que pour tout vous dire, cela m'avait complètement démotivé à l'idée de voir ce second épisode. Mais comme je n'aime pas vraiment abandonner quelque chose tout d'un coup (même si c'est mauvais), j'ai décidé de laisser une seconde chance à la série de me convaincre. L'été dernier nous avions eu droit à une toute nouvelle série médicale (Saving Hope, NDRL) avec Erica Durance parmi les tête d'affiche. J'avais réussi à abandonner au bout de deux épisodes, trouvant à la fois le temps long et rien de très intéressant sur le long terme dans cette histoire plus rocambolesque que réellement passionnante. Dans ce second épisode, la série n'oublie pas le côté niais de son héroïne incarnée par une Mamie Gummer lassante. Je trouve dommage que l'actrice, qui n'est pas spécialement mauvaise, soit aussi mal exploité de partout où elle va.

Pas toujours très convaincant, le côté niais assumé de Emily Owens n'aime pas vraiment à apprécier pleinement le produit. Le côté maladroit du personnage est alors le seul élément réellement piquant de ce personnage et dans ce nouvel épisode, elle le prouve encore une fois. Mais une héroïne maladroite, cela ne fait malheureusement pas tout. Notamment quand il s'agit de parler de questions existentielles assez pompeuses. Car le ressort romantique de la série se répète. Elle est sous le charme de Will Collins, et c'est déjà énervant. Le problème ne vient pas nécessairement de Emily Owens, mais plutôt de Will. Le côté benêt de Justin Hartley n'aide pas vraiment. C'est comme ce moment dans cet épisode où Emily contemple Will en train de dormir et que Will fait de même quand Emily fait semblant. J'ai trouvé ça d'une niaiserie absolument horrible. Je me demande même pourquoi ils veulent avilir les personnages. Le but d'une série médicale comme Emily Owens est surement de tenter de ressembler à une sorte de Grey's Anatomy pour plus jeune (le casting étant bien plus frais que le visage de Ellen Pompeo).
vlcsnap-2012-10-28-15h18m38s59Cependant, ce n'est pas forcément de cette manière que je voulais que la série soit appréhender. Décrite par certains critiques américains comme la meilleure nouveauté de la saison, j'ai bien tenté de comprendre pourquoi mais je n'ai pas trouvé. Tout ce qui est médical dans l'épisode n'était pas nécessairement mauvais dans le sens où les cas ne sont pas pires que ceux de Grey's Anatomy (j'ai toujours trouvé le côté médical de cette série particulièrement médiocre - sauf quand il s'agit de faire quelque chose à grand renfort de démonstration de moyens -). Du coup les quelques médecins qui gravitent autour comme Micah. J'ai trouvé assez amusant le moment où Emily annonce qu'elle est sous le charme de Micah et qu'elle est complètement dépassée par Will alors que Cassandra, la vilaine, entend tout et va tout rapporter. C'est assez gamin vu comme ça mais c'est amusant dans l'épisode malgré tout. Et puis nous avons aussi le Dr Pindari qui trouve qu'Emily s'attache trop à ses patients (et ce n'est pas bon pour sa santé émotionnelle). Fuyez ça !

Note : 4/10. En bref, malgré le gros mieux (notamment sur l'aspect visuel de la série), cela reste assez médiocre dans son ensemble.

Commenter cet article