Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 8. Episode 5.

1 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2012-11-01-20h38m34s172.png

 

Esprits Criminels // Saison 8. Episode 5. The Good Earth.


Cette saison de Criminal Minds continue d'être particulièrement bonne et j'en suis étonné. Effectivement, cette semaine encore nous avons eu droit à une affaire plutôt inspirée. Je me demande même comment les scénaristes parviennent à avoir des idées aussi farfelues parfois. "The Good Earth" raconte l'histoire d'Emma Kerrigan, une jeune femme hypochondriaque, qui kidnappé des hommes afin de les transformer en fertilisant vivant pour son jardin. Autant dire tout de suite que l'histoire était complètement farfelue mais c'est bien traité et du coup, on passe un agréable moment. Anne Dudek (Covert Affairs, Dr House) incarne avec brio le rôle d'Emma. Je n'aurais jamais cru que l'actrice puisse rebondir aussi bien après son rôle inutile dans Covert Affairs. Je suis donc satisfait de ce choix d'actrice, surtout qu'elle avait vraiment l'apparence d'une cinglée. Du début à la fin de l'épisode, des indices sont petit à petit donnés aux téléspectateurs afin que l'on comprenne un peu mieux pourquoi elle fait tout ça et surtout à quoi lui servent ces hommes. Il faut vraiment attendre la fin de l'épisode pour que tout devienne limpide.

C'est aujourd'hui rare les séries procédurales qui arrivent à conserver une part de mystère jusqu'au bout. La manière dont les choses s'orchestrent est donc bonne. Je n'en attendais pas non plus grand et pourtant je suis surpris dans le bon sens du terme. Le pire c'est que j'ai vraiment été scotché à mon écran devant cette horreur. Car il faut bien avouer que ce n'était pas particulièrement digeste à regarder. Contrairement à l'an dernier où la série fondait dans le torture porn, cette année on est bien plus dans ce que la série faisait auparavant et donc dans l'horreur bonne et efficace. C'est ça que je veux voir dans Criminal Minds et pas les trucs dégueulasses s'inspirant de très mauvais téléfilms d'horreur de seconde zone. Du côté de l'enquête, le profiling était difficile à faire puisqu'il n'est pas forcément évident pour eux qu'il s'agit d'une femme. Et c'est logique car il n'y a pas souvent de femmes serial-killer. C'était donc intéressant de voir l'équipe travailler aussi difficilement sur l'affaire et à remuer ciel et terre. Il n'y a pas de grosses ficelles dans cet épisode et c'est ce qu'il y a de réellement bénéfique à "The Good Earth".
vlcsnap-2012-11-01-20h30m09s239.pngL'épisode était également le moment pour l'équipe de nous offrir quelques bons moments comme le fils de J.J, Henry, qui a décidé de se déguiser en Reid pour Halloween. C'était vraiment amusant cette scène finale et même la meilleure de l'épisode. L'épisode s'achève donc dans la bonne humeur et la tension que l'épisode avait créé juste avant est tout de suite oubliée. Ce qui n'est pas plus mal étant donné que j'ai rongé tous mes ongles devant les horreurs de l'épisode. Quelques répliques étaient également inventives et puis nous avons pu voir un peu plus de la vie de J.J. C'est intéressant comment cette saison se nous offre un peu plus de la vie de ses personnages et de son équipe. C'est quelque chose que j'ai remarqué dans d'autres séries policières cette année également comme CSI ou CSI NY. Il y a un rapprochement de plus en plus présent avec l'esprit d'équipe et de famille. Reste à savoir si cette tendance est ce vers quoi va l'avenir des séries policières ? J'oublie Jeanne Tripplehorn qui fait petit à petit son bout de chemin elle aussi.

Note : 7/10. En bref, très solide épisode de Criminal Minds encore une fois cette semaine. Cette saison est vraiment surprenante.

Commenter cet article