Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Life's Too Short. Saison 1. Pilot (UK)

11 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-11-00h35m48s169.png

 

Life's Too Short // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Ricky Gervais et Stephen Merchant étaient de retour avec une nouvelle série sur BBC One. Une comédie très attendue de l'un des comiques les plus prolifiques de sa génération. Ricky Gervais, celui à qui l'on doit la présentation très controversée des derniers Golden Globes qui avait déplu à de nombreux people dans la salle consternés. Mais on est ici pour parler de Life's Too Short, une petite comédie anglaise qui raconte la vraie fausse vie d'un acteur, Warwick Davis - que l'on connaît si l'on a vu Star Wars, Harry Potter ou encore Willow -. Toujours en utilisant son principe de mockumentary - ce qui l'a rendu célèbre avec The Office -, Ricky Gervais et son collègue nous livrent ici une série qui pèche un peu trop de ce côté là. Cela ne fonctionne pas vraiment. Je n'ai pas réussi à connecter avec les moments où Warwick s'adresse à la caméra, pensant voir les mêmes genre de chose que dans les présentations des produits Apple - avec un arrière plan différent -. Alors certes c'est quand même mieux, plus drôle et passionnant mais cela n'a pas la saveur des interventions dans The Office par exemple.

La vraie fausse vie de Warwick Davis, l'acteur nain de Willow et Harry Potter...
vlcsnap-2011-11-11-00h53m20s188.pngLa présentation de Warwick se fait tranquillement et d'ailleurs de façon assez atypique, utilisant les stéréotypes des petites personnes. De nombreuses blagues sont s'enchaîner tout comme des situations cocasses comme le coup du bouton d'entrée ou l'histoire de son mariage qui n'a pas marché. En fait, je pense que si l'on avait pas voulu vraiment trop mettre en avant le handicap de Warwick, on aurait vu une série différente. Mais c'est aussi le propos de la série, et ce qui lui donne son nom. Donc, on est coincés. Dès que l'on passe aux choses sérieuses l'épisode prend de l'ampleur, notamment quand il va rencontrer Ricky Gervais et Stephen Merchant dans leurs propres rôles. Les deux permettent d'offrir un truc en plus à la série. Je ne sais pas trop quoi car on ne peut pas dire qu'ils soient hilarant mais c'est sûrement ce sentiment d'être à la maison qui m'a fait plaisir, de retrouver Ricky Gervais et son acolyte. Les séries se centrant sur le showbiz il y en a, et la dernière en date reste le raté Episodes pour les anglais et la sympathique Platane pour les français. Aucun parallèle n'est faisable avec Life's Too Short je vous rassure.

Le meilleur passage de ce premier épisode c'est bel et bien l'entrée en jeu de Liam Neeson. L'acteur est drôle pour ne pas être drôle. C'est complicité ce que je vous dis et pourtant c'est bel et bien vrai. Life's Too Short manque d'humour, et Liam apporte ce qu'il manquait. Il vient avec une idée auprès de Ricky Gervais : il veut faire de la comédie sur scène, du stand up. Il va donc proposé à ce dernier de faire une petite séance d'improvisations. Sauf que alors que l'on croit que l'on nage dans le ridicule, petit à petit tout devient excellent pour terminer en beauté en liant tout ce qui a été dit en une seule histoire. Au final, Life's Too Short est décevante, je ne vous cache pas que j'aurais préféré qu'elle soit bien meilleure mais ce n'est pas pour autant qu'elle est déplaisante. Je reste gêné par Warwick et sa facilité déconcertante à prendre à la rigolade son handicap. Après je ne peux pas le juger la dessus, il fait ce qu'il veut. J'attends de voir la suite afin d'être sûr ou non que Life's Too Short peut devenir excellente - ce qui peut arriver si les scénaristes ne jouent pas au déjà vu dans un environnement différent -.

Note : 6/10. En bref, c'est correct mais loin d'être aussi bon que ce à quoi Ricky Gervais nous a habitué. On passe un bon moment, reste à savoir si cela peut se faire sur la durée. P.S : On va quand même s'en tenir à Extras.

Commenter cet article