Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Missing. Saison 1. Episode 5. The Three Bears.

11 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-11-21h21m47s22.png

 

Missing // Saison 1. Episode 5. The Three Bears.


Si je devais relever les incohérences inhérentes du scénario de Missing je pense que l'on est encore là demain. Mais ce n'est pas là le souci. Alors que la semaine dernière on découvrait (enfin, Becca car nous, en tant que téléspectateur on savait déjà en devinant) que Paul était toujours en vie, cette semaine Becca se rend à Prague afin de retrouver son mari afin qu'il lui dise pourquoi il s'est fait passé pour mort d'une part mais également pourquoi son fils a été kidnappé. Cela donne une petite excursion sympathique entre Paris et Prague. Assez efficace en soit. C'est ensoleillé, il se passe pas mal de choses mais encore une fois, Missing rate quelque chose : les flashbacks. D'une part je les trouve inutile, et ensuite ils sont tellement moches. Sans parler de la garde robe d'Ashley Judd pour les flashback. Après la robe de mariée boudin, voilà la robe d'Esmeralda bleu moche. Je ne sais pas trop où ces flashbacks nous mènent car ils ne servent pas à grand chose si ce n'est justifier le nom de Sean Bean rattaché à la série. L'efficacité vient donc du reste de l'épisode et je parle de l'action qui se déroule sous nos yeux.

Outre le petit passage du début, où Becca et son ami agent d'Interpol tentent de trouver de nouvelles informations, on a par la suite Becca qui se fait suivre par la CIA (ce fût marrant, surtout pour la chute avec le café, mais ridicule là aussi. J'ai cette mauvaise impression que Missing tourne en rond afin de nous faire croire qu'elle a des choses à raconter avant le dénouement final). La partie la plus intéressante c'est sûrement le vol de la banque. Bien que très déjà vu, au moins cela permet de ne pas s'endormir comme la semaine dernière devant l'épisode. Sans compter que la beauté des paysages de Prague aide un peu à sortir la tête de l'eau. Disons que cela change des décors de la semaine dernière. On est dans une ville plus connue, et donc plus peuplée, et donc plus intéressante. Logiquement, Missing devrait utiliser l'action de façon omniprésente. Mais ce n'est pas le cas. Michael vient mettre son grain de sel alors que ce dernier tente de s'échapper, la jeune fille avec qui il est va l'aider mais Michael est tombé sous le charme et revient pour revenir la chercher elle afin qu'ils s'en aille tous les deux ensemble.
vlcsnap-2012-04-11-21h58m18s138.pngToute la partie autour de Michael était moins ennuyeuse que la semaine dernière car elle apporte de nouvelles questions sur ce qui est fait réellement sous ce château (je suppose que cela a avoir avec les titres d'action que détient Paul dans cette société russe - ils sont russes les méchants - de biochimie ou un truc du genre). On le saura sûrement dans le prochain épisode quand Becca aura résolu l'intrigue autour de son coffre fort. Enfin, la CIA nous prouve surtout qu'ils sont très feignant. Alors qu'ils sont à la recherche d'un fugitif, qu'ils doivent surveiller Becca, et encore tout un tas de choses, le chef des opérations prend le temps de prendre du bon temps avec une agent de l'équipe. Une intrigue digne d'une saga estivale bien française (Suspectes ça vous dit quelque chose). Aller, on est déjà à la moitié de la première saison et Missing avance encore doucement. Le souci vient des flashback ennuyeux, et d'un Michael qui n'a rien de passionnant à nous offrir pour le moment.

Note : 5/10. En bref, sûrement le meilleur épisode jusqu'ici. Mais cela reste assez bas de niveau.

Commenter cet article