Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 4. Episode 8.

31 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-2013-07-31-07h28m56s243.png

 

Pretty Little Liars // Saison 4. Episode 8. The Guilty Girl's Handbook.


En mettant en scène les parents de nos menteuses préférées, cette saison 4 de Pretty Little Liars a gagné en maturité. On sent que les intrigues sont plus matures et adultes. On est loin d'une histoire de crêpage de chignons. "The Guilty Girl's Handbook" ne recherche pas à renouveler la saison mais à être plutôt dans sa continuité. Ce que l'on avait pu voir autour du meurtre de Wilden dans les précédents épisodes m'avait beaucoup plu. Si Hanna tente de tout faire pour que sa mère sorte de prison, elle va rapidement se rendre compte que sa mère pourrait bien rester en prison pour un bout de temps. La relation fusionnelle entre Hanna et sa mère est l'une des plus belles choses que Pretty Little Liars ait réellement fait. Cette saison cela se ressent encore plus. Peut être qu'ils auraient pu aller encore plus loin, notamment dans l'émotion mais globalement c'est plutôt réussi. Comme je le disais la semaine dernière, Ashley Benson s'est améliorée au fil des années et je commence à trouver cette jeune actrice pas trop mauvaise. Bien au contraire, elle se débrouille sans pour autant être oscarisable.

Afin d'aider sa mère Hanna va vouloir confesser avoir tué Wilden. Et c'est Mona, la spécialiste du mensonge de Pretty Little Liars qui va la coacher. Cette partie de l'épisode était assez étonnante. En effet, la préparation d'Hanna, la manière dont Mona interroge Hanna, etc. Tout cela participe à faire en sorte que l'épisode prenne de l'ampleur. Cela avait un arrière goût de ces thrillers des années 90 où une femme était accusé d'un meurtre et devait trouver par tous les moyens une façon de s'en sortir (Traque sur Internet dans son registre avait tenté le truc avec une certaine efficacité). Mais cette partie de l'épisode en décevra plus d'un. En effet, ce n'est pas ce que la série a fait de plus rythmé non plus. Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai trouvé ça assez intelligent et plutôt bien mis en scène. Je pense que le plus grand atout de Pretty Little Liars c'est qu'une fois que le téléspectateur entre dans l'intrigue, il n'a pas nécessairement de raisons de s'ennuyer.
vlcsnap-2013-07-31-07h44m43s242.pngJe dis souvent que Pretty Little Liars est une série qui s'inspire de divers films d'horreur et le fait qu'elle fasse du placement de produit pour Insidious 2 m'a beaucoup fait rire. Au fond c'est presque comme une sorte de clin d'oeil au fait que la série elle-même s'inspire assez souvent de films du genre. Bien que le placement de produit soit un peu trop fort quand Aria nous dit qu'elle a vu le premier volet deux fois et qu'elle l'a trouvé terrifiant. Personnellement j'avais été particulièrement déçu par Insidious donc je n'attends rien du second volet. Mais l'horreur est ancré dans la culture américaine comme un grand classique. De son côté, Aria va justement retrouver Jake. Je ne suis pas certain que cela soit particulièrement bon. Encore une fois Pretty Little Liars ne parvient pas à donner de sens à Aria. Cette dernière n'a d'intérêt que quand elle est réellement dans le feu de l'action, potentiellement avec son frère (qui va sûrement faire un nouveau mauvais pas dans un futur épisode).

Je suis tout aussi septique vis-à-vis d'Emily dont les intrigues s'embourbent dans le grand ennui, une spécialité de la série. Pour autant, je dois avouer que le cliffangher de l'épisode précédent sert la série de façon assez intelligente lors d'une scène entre Emily et sa mère. Les deux femmes n'ont pas l'occasion d'être aussi proche et je dois avouer que c'est intéressant de changer un peu la dynamique dans une saison qui cherche à devenir plus mature. Finalement, Pretty Little Liars nous offre ici un épisode assez plaisant dans son ensemble et ce malgré quelques moments où elle ne cherche pas à nous surprendre. C'est dommage car il y a encore tellement de choses à raconter autour de ces filles et surtout de leurs parents dont les scénaristes semblent avoir enfin pris connaissance. Après des années à s'être concentré sur la mère d'Aria dont les intrigues amoureuses donnent envie de zapper, il était temps que la série se reprenne en mains.

Note : 5/10. En bref, assez bon dans son ensemble.

Commenter cet article

Charlie 01/08/2013 21:23


Ohhhhh moi je trouve que Ashley Benson est de loin la pire des actrices entre les 4... Shay Mitchell est un cheveux au dessus d'elle.. Mais sinon je vous rejoins cet épisode était sympa surtout
les passages avec Mona !

Fandango 01/08/2013 11:25


Autant la semaine dernière, je me suis ennuyé comme pas possible mais là j'ai bien aimé le retour de Mona, diabolique comme elle est mijote quelque chose et on sait tous qu'elle a une longueur
d'avance sur tout le monde.


Hanna est un personnage que j'aime de plus en plus, autant Spence dans la saison 3 était bien mais là les cartes sont redistribués. Mike est bizarre d'ailleurs quand il a prononcé cette phrase
c'était pas anodin chez moi ça a fait tout de suite tilt : "C'est dur de se concentrer sur le jeu quand tes propres coéquipiers jouant contre toi". sous prétexte qu'il prend des cours d'arts
martiaux mais il doit y avoir un sens caché destiné aux menteuses.


Aria vers la fin de la saison, je suis certain sera au coeur de l'intrigue. Quant à Em c'est vrai que ses intrigues sont pompeuses.


5,5/10 : Autant j'avais envie d'arrêter de regarder mais là la série reprend de l'élan et la direction qu'elle prend me plait bien.