Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 2. Episode 1.

29 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

vlcsnap-2012-09-28-20h58m30s153.png

 

Scandal // Saison 2. Episode 1. White Hat's Off.


La première saison de la dernière création de Shonda Rhimes (Grey's Anatomy) était laborieuse mais avait su me séduire sur ses trois derniers épisodes. Comment ? Uniquement en faisait preuve d'un peu d'audace. Ce n'est pas forcément ce dont fait preuve la série dans cet épisode de retour, mais j'ai trouvé ce retour plutôt honorable compte tenu du fait que l'on nous propose quelque chose sur le long terme (ce qui est assez important). La saison dernière se posait une question : Qui a tué Amanda Tanner ? Cependant, nous avions eu une petite réponse intéressante à cette histoire et assez bien menée jusqu'au bout. C'est alors que j'ai vu que Scandal avait quelque chose entre les mains et qu'il fallait qu'elle poursuivre dans cette très bonne direction. En guise de cliffangher, la série nous a posée une nouvelle question : "Qui est Quinn Perkins ?". Tout de suite, cela rend curieux. Même si ce n'était pas parfait, c'était intéressant. Cet épisode tente donc de nous offrir une réponse honorable bien que pas encore achevée. L'épisode évolue petit à petit, et c'est ce que j'ai trouvé d'assez intéressant.

Alors que l'identité de Quinn Perkins est révélée, les ennuis vont commencer et Olivia sera alors charger de sortir Quinn des ennuis qu'elle s'est créé. Sauf que malheureusement ils ne vont pas parvenir à la sortir d'affaire. S'eût été beaucoup trop facile. Quand Olivia Pope dit qu'elle était certaine de ne pas se louper sur ce coup là, et que Quinn n'avait pas besoin de prendre les conseils d'un nouvel avocat, j'étais sûr qu'il y avait une belle anguille sous roche. Les séries trop facile ce n'est pas digne de Scandal, qui avait montrée un reflet de sa personnalité plutôt intéressant dans la première saison (et que j'avais trouvé assez complexe en soit). Globalement, l'épisode s'amuse donc assez bien avec nos nerfs ce qui n'était pas plus mal. Par ailleurs, durant l'épisode nous apprenons de but en blanc (même si je le savais déjà grâce aux informations autour du casting de la saison) que Stephen Finch a quitté Pope & Associates. Henry Ian Cusick servait de papier peint dans Scandal, et il a bien fait de dire au revoir à la série. Son talent sera mis à rude épreuve dans la saison 5 de The Mentalist, rien que ça.
vlcsnap-2012-09-28-20h48m41s157.pngDurant la première saison, ce que j'avais assez détesté c'est le fait que l'on en parle que d'Olivia encore et encore. C'était presque une volonté de nous gaver comme des oies du personnage. Cela a fini par fonctionner car je ne suis clairement plus du tout intéressé par Kerry Washington (qui n'est surement pas le meilleur membre du cast de la série qui plus est). "White Hat's Off" poursuit cependant les petites aventures entre Olivia et le Président. Ce n'est pas toujours très juste et l'épisode pâti clairement de ces scènes mielleuses qui cassent un peu le personnage. Je préfère largement voir Olivia dans le rôle de la petite méchante qui sait tout faire en tranchant dans le vif. L'affaire de la semaine se concentre sur un sénateur filmé en train de coucher dans son propre bureau (incarné par Grayson de Drop Dead Diva le petit). Il demande alors l'aide d'Olivia et associés pour régler le problème et gérer la crise d'image publique que cela pourrait lui créer. Quand j'ai vu ça j'ai tout ce suite penser à la saison 2 de Boss et le scandale sexuel qu'il y a à l'intérieur.

Finalement, ils auraient peut être du faire un petit cross over avec Scandal, cela n'aurait pas été une mauvaise idée (même si question réalisation, les deux séries ne partagent pas du tout le même standing entre pâté et caviar). Enfin, le Président et Mellie préparent activement l'arrivée du nouveau bébé et il doit également décidé ou non si la guerre au Sudan est une bonne idée. La partie Présidentielle reste assez maigre et heureusement. Ce n'est pas ce qu'il y avait de plus intéressant dans l'épisode. Finalement, Scandal s'achève sur un petit cliffangher intéressant. Je ne sais pas ce que la série a en réserve encore pour nous mais je suis certain que cela pourra être suffisamment intéressant et qu'elle saura nous offrir un divertissement hors pair. Quinn Perkins va prendre quelques épisodes de ce début de saison, et ce fil rouge me plait (pour le moment). Mais il va aussi falloir que Scandal exploite un peu mieux Huck, surement le meilleur épisode de la série.

Note : 5.5/10. En bref, un retour correct pour une série qui aura su se réveiller sur le tard la saison dernière.

Commenter cet article