Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 2. Episode 11. A Criminal, A Whore, an Idiot and a Liar.

18 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

scandal-olivia-pope.png

 

Scandal // Saison 2. Episode 11. A Criminal, A Whore, an Idiot and a Liar.


Encore une fois, les flashbacks donnent de la consistance au récit. Scandal est une série qui s'est petit à petit révellée et c'est surement l'une de ses plus grandes forces. En tout cas, elle sait ce qu'elle fait et la manière dont elle veut le faire. Rapidement se met en place une mécanique qui nous offre d'un côté une histoire dans le passé permettant de mieux comprendre les ramifications dans le présent. Les flashbacks nous aident cette fois à comprendre la relation entre Olivia et Hollis. Ce n'est pas ce qu'il y avait de plus judicieux à faire mais elle devait le faire. En tout cas, j'ai trouvé la dernière scène de cet épisode particulièrement bonne et donnant envie de revenir la semaine prochaine histoire d'en découvrir certainement encore un peu plus. Nous revenons donc à l'époque de la campagne de Grant et l'on découvre le scandale qui a bien évidemment fait en sorte que Fitz remporte cette élection. Tout était calculé depuis tant de temps, et tout cela sous les yeux d'Olivia. La pauvre tout de même.

Mais l'épisode se concentre également sur les relations amoureuses de notre héroïne. A commencer par sa relation avec Fitz dans le passé. J'ai trouvé assez amusant tout ce qui se construit de ce point de vue là. Même si certaines scènes parraissent un peu trop facile. Cela permet d'accentuer le côté soapesque de la série ce qui n'est pas plus mal. De plus, c'est assez bien fait, bien mieux que durant la première saison en tout cas. Je suis content de voir que Scandal évolue de manière drastique cette année jusqu'aux recoins. C'est agréable à voir et surtout, la série gagne en qualité. Sans parler des audiences qui ne font que grimper d'épisodes en épisodes. Pour en revenir à Olivia, Edison va enfin faire le pas. Bien évidemment qu'Olivia ne peut pas se marier avec lui. D'une part car ce ne serait pas un mariage d'amour (elle aime Grant) et puis ce serait un peu reproduire le schéma de Grant, son grand amour finalement. Je ne sais pas comment tout cela va prendre forme par la suite, surtout que maintenant Grant s'apprête à se délivrer des chaines de son propre mariage.
scandal-huck-a-whore-an-idiot-and-a-liar.pngJe ne m'attendais pas du tout à ce qu'il demande le divorce. Du moins, pas tout de suite. Les choses avancent donc assez rapidement dans cette série ce qui permet au téléspectateur de ne pas prendre le temps de s'ennuyer. Mais à la fin de l'épisode précédent, notre très chère Vice Présidente demandait des comptes à Mellie au sujet d'un document qui n'aurait pas pu être validé : le retour à son poste de Grant. Afin de lui éviter la prison et la cour fédérale, Grant va tenter de revenir à la Maison Blanche malgré la contre indication de ses médecins. Et forcément, il doit faire face à une crise dans l'est du Soudan pour son premier jour, rien que ça. Au final, ce nouvel épisode de Scandal enchaine les intrigues, les rebondissements et les nouvelles idées pour la suite de la saison. Pour le moment rien à redire, tout fonctionne comme sur des roulettes et confirme que Shonda Rhimes avait raison quand elle avait dit que cette seconde saison était construite sur treize épisodes (on suppose donc que les 9 épisodes suivants raconteront de nouvelles choses).

Note : 7/10. En bref, un épisode à la fois palpitant mais nous permettant également de mieux comprendre le présent au détour de flashbacks réussis.

Commenter cet article