Critiques Séries : Fargo. Saison 4. Episode 5.

Critiques Séries : Fargo. Saison 4. Episode 5.

Fargo // Saison 4. Episode 5. The Birthplace of Civilization.

 

Alors que la saison 4 de Fargo poursuit son chemin, je dois avouer qu’elle a su gagner des points ces derniers épisodes alors que l’entrée en matière n’était pas forcément brillante. Alors que cet épisode s’achève sur une mort tragique, « The Birthplace of Civilization » permet une fois de plus de rappeler aussi ce que l’on aime dans cette série. Cet épisode a aussi son lot de séquences soignées, de visuels étonnants qui font finalement aussi toute l’originalité et l’ambiance de Fargo. Mais Fargo a eu un problème de tonalité au début de la saison, cherchant un peu où elle voulait aller jusqu’à ce qu’elle trouve le truc dans l’épisode précédent. Le fait est que Fargo a toujours fonctionné comme une série où l’on suit plusieurs histoires différentes qui doivent à un moment se rejoindre et c’est là où cette année je trouve cet élément narratif un peu moins fluide que les autres. 

 

La scène où Gaetano se venge de l’ado qui s’est moqué de lui pour avoir glissé sur la glace. Cette séquence rappelle forcément tout l’univers de Fargo et notamment son approche de la violence. La série aime faire les choses de façon lente et calme afin de nous conduire à un évènement inévitable à la fin. C’est un élément narratif qui constitue le film des frères Coen et l’adaptation faite de ce film en série. Alors que l’on sait qui est Gaetano, qu’il est capable d’être violent, la série avait besoin de mettre tout cela en scène à l’écran et cet épisode est une synthèse assez intelligente de tout ce que la saison a introduit autour de ses personnages.

 

Pourtant, ce n’est pas ce que j’ai préféré dans cet épisode. Le reste est un peu plus organisé alors que les scénaristes semblent comprendre l’urgence de développer la suite de l’histoire pour mieux nous attacher à ce qui est raconté. Fargo nous plonge alors un peu plus dans la vie de ses personnages et leurs personnalités ce qui créé forcément le sentiment que tout est prêt pour nous conduire à l’inévitable fin de saison. Chris Rock de son côté se révèle lui aussi petit à petit et je m’en veux presque d’avoir été déçu précédemment et de ne pas avoir laissé de chance à son personnage au début. Fargo s’apprécie donc probablement plus comme une série dont il faut regarder l’intégralité pour en cerner tous les aspects intéressants plutôt que de regarder chaque épisode chaque semaine.

 

Note : 7/10. En bref, avec des personnages mieux utilisés et un ton mieux calibré, la série redémarre. 

Disponible sur Salto

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article