Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 3. Root of All Evil.

8 Octobre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 3. Root of All Evil.

Sleepy Hollow // Saison 2. Episode 3. Root of All Evil.


S’il est difficile de voir à l’avance où est-ce que cette seconde saison de Sleepy Hollow veut bien aller, on ne peut pas nier le fait que cette saison est de qualité. Cet épisode est dans la lignée des deux épisodes précédents. Je me demande même si un jour je ne vais pas me lasser du fait que Sleepy Hollow est une bonne série. Car au fond, elle suit très bien son bout de chemin et nous offre un spectacle plutôt agréable, dans tous les sens du terme. Le résultat est donc au rendez-vous encore une fois alors que l’épisode parvient à créer un vrai sentiment d’évolution. Les intrigues ont un vrai but et c’est une preuve que les scénaristes de Sleepy Hollow savent très bien dans quelle direction ils veulent aller. La série parvient à nous trimbaler d’une intrigue à une autre sans problème, sans que l’on ait l’impression que la série va dans tous les sens. Il y a donc une vraie ligne de conduite et celle-ci fonctionne très bien. Ils font aussi en sorte de ne pas trop se laisser happer par telle ou telle intrigue ce qui permet d’avoir une vision plus globale de la ville et donc de ce dont tout le monde est capable dans cette ville.

Le but n’est pas de nous assommer de tout un tas de choses et de nous offrir des épisodes sans amusement. En effet, on a donc toujours des choses terriblement funs qui se déroulent dans cette série et c’est tout ce dont je pouvais rêver. Cela passe par Jenny par exemple, qui nous offre à un moment particulièrement bon de l’épisode ce qu’elle sait faire de mieux, la décision prise de Reyes vis-à-vis de Abbie et du dossier de sa mère, etc. Cela permet aussi de donner des histoires à Abbie alors que cette dernière a énormément de choses à nous dire. D’ailleurs, la petite scène entre Jenny et Abbie qui se prennent la tête au sujet de leur mère était certainement l’une des plus belles scènes de la saison 2 pour le moment. C’était touchant et avec l’attachement que l’on a noué avec la série, c’était tout simplement parfait pour moi. En tout cas, je n’avais rien demandé de plus à la série et elle m’a offert pile poil tout ce dont je pouvais rêver. La relation entre les deux soeurs ne peut pas rester stable de toute façon, il faut bien qu’à des moments elle soit chamboulée, que cela se chamaille tout simplement. Et je dois avouer que j’adore cette idée. Surtout que ce n’est pas quelque chose de facile dans une telle série à mettre en place. Mais les bons sentiments sont réussis.

Après tout, il n’y a pas que Ichabod dans cette série. Ce dernier va d’ailleurs enfin avoir une existence dans ce monde, des années plus tard. La façon dont lui est amené son passeport est assez cocasse et puis il faut bien avouer que cela arrive assez tard dans la série. Henry de son côté continue de devenir petit à petit le vrai méchant de l’histoire. J’adore ce que John Noble fait de ce personnage. Il faut dire qu’il est à la fois fun mais aussi légèrement terrifiant. Vous ne pensez pas que cela doit être terrible d’être aux côtés de lui. Mais peu importe, cela participe encore une fois à la folie de Sleepy Hollow et ce que j’aime beaucoup dans cette série. Je me demande par ailleurs comme va évoluer toute l’histoire de Ichabod, du Cavalier sans Tête, de Irving, etc. Sans compter sur les flashbacks qui sont toujours présents eux aussi afin de donner de la pertinence au propos se déroulant dans le présent. Ainsi, Sleepy Hollow reste la très bonne série qu’elle a pour le moment su toujours être. C’est bien la preuve que la malédiction de la seconde saison ne touche pas tout le monde (je vois mal comment ils pourraient raté la suite après un aussi solide départ).

Note : 7.5/10. En bref, toujours du bon.

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 3. Root of All Evil.

Commenter cet article