Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : L'Enquête, Clearstream et cie

17 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : L'Enquête, Clearstream et cie

L’Enquête // De Vincent Garenq. Avec Gilles Lellouche, Charles Berling et Laurent Capelluto.


L’Enquête me fait un peu penser à Secret d’Etat (avec Jeremy Renner). Les deux films racontent des secrets d’Etat (ou en tout cas des choses qui mêlent les gouvernements) et mettent en scène des acteurs que j’apprécie très moyennement. D’un côté Jeremy Renner et de l’autre Gilles Lellouche (bien que ce dernier ait su se racheter une conduite auprès de moi depuis un ou deux films). Si je connais l’affaire Clearstream c’est surtout de nom étant donné que quand l’affaire a éclaté, j’étais encore trop jeune pour comprendre que ce tous les termes complexes de la finance pouvaient bien dire, entre spéculation et capitalisation boursière, sans parler de paradis fiscaux, etc. J’ai récemment vu l’excellent documentaire d’Harold Crooks, Le Prix à Payer, sur le sujet qui m’a donné énormément d’informations sur un domaine qui me fascine. En effet, la finance et toutes les théories conspirationnistes que cela créé très souvent c’est le genre d’histoires que j’adore voir au cinéma. Car cela associe en plus de ça à un cinéma que j’ai tendance à adorer : celui de l’espionnage.

2001. Le journaliste Denis Robert met le feu aux poudres dans le monde de la finance en dénonçant le fonctionnement opaque de la société bancaire Clearstream. Sa quête de vérité pour tenter de révéler "l'Affaire des affaires" va rejoindre celle du juge Renaud Van Ruymbeke, très engagé contre la corruption. Leurs chemins vont les conduire au cœur d'une machination politico-financière baptisée "l'affaire Clearstream" qui va secouer la Vème République.

L’Enquête est donc un film qui a une valeur documentaire à mes yeux et c’est probablement ce qu’il veut être alors qu’il décortique de façon très stratégique l’histoire que beaucoup ont pu lire dans la presse. La reconstitution historique est d’ailleurs plutôt fidèle et même frappante. Je m’attendais cependant pas vraiment à ce film là. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup âpre, plus curieux et en somme conspirationniste. Vincent Garenq s’est fait connaître surtout en 2011 pour son très solide biopic de l’affaire d’Outreau dans Présumé Coupable. On retrouve ici le charme de sa mise en scène, très sobre qui permet de mettre en avant la plupart des séquences qui ne se concentrent pas sur le personnage de Denis Robert. Ce dernier est presque de trop et pourtant c’et lui qui fait avancer l’histoire. Mais le plus intéressant ce n’est pas vraiment le héros mais plutôt tout ce qu’il découvre tout au long du film. Dans ce récit linéaire et académique de l’histoire, on retrouve donc pas mal de poncifs du biopic sans pour autant que cela ne soit très dérangeant. Après tout, les biopics très classiques ce n’est pas toujours une mauvaise idée et en l’occurrence ici ce n’en est pas une.

On se retrouve donc avec un film plutôt bon dans son ensemble mais qui manque de surprendre. Avec une telle affaire, un tel scandale, on aurait probablement pu s’attendre à un film différent, peut-être plus ambitieux d’un point de vue visuel ou en tout cas un objet un peu moins filiforme. Ce n’est pas surprenant qu’en France on sache faire des biopics sur des affaires nationales que l’on connaît. Même la télévision fait de très bons films de ce genre (le dernier en date est probablement L’Emprise pour TF1). La complexité de ce thriller éclate petit à petit alors que les révélations s’enchaînaient et que le film parvient enfin à délivrer tout ce que l’on attend de sa part. L’Enquête nous met très rapidement en conditions afin de nous prouver que finalement ils savent très bien ce qu’ils doivent faire et bien que l’on ne comprenne pas forcément tout (il reste encore des grosses zones d’ombre dans l’histoire de Clearstream) c’est un film qui reste tout de même ambitieux dans le sens où toutes les zones d’ombres de cette affaire dérangent encore Clearstream quand on en parle. C’est bien qu’ils cachent quelque chose.

Note : 6/10. En bref, académique mais réussi.

Commenter cet article

zouzou 17/02/2015 13:18

le film avec jeremy renner est de meilleure qualité grâce à l'acteur et à son charisme.
gilles lellouche a, pour moi, peu de charisme. il est bon pour partager un film pas le porter sur son nom.