Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 15. Headlong Toward Disaster.

23 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 15. Headlong Toward Disaster.

Chicago Fire // Saison 3. Episode 15. Headlong Toward Disaster.


Avoir un nouveau patron c’est l’occasion pour la caserne 51 de voir les choses différemment et surtout de nous offrir de nouvelles intrigues. Chicago Fire est une série qui a parfois tendance à se reposer sur ses lauriers. Ils sont sympathiques ses lauriers mais la série pourrait sincèrement faire beaucoup plus pour nous surprendre et nous permettre de creuser les personnages. Car les personnages de Chicago Fire ont un peu stagner depuis quelques temps dans la série, ne serait-ce que dans les relations. J’aime bien tout ce qui se passe avec Severide au début de l’épisode par exemple, cela permet de lui aérer l’esprit après ce qui s’est passé avec Shay (et le deuil enfin terminé puisque le vilain pyromane incarné par Robert Knepper a été mis hors d’état de nuire). Cet épisode est donc l’épisode du changement mais l’on ne peut pas dire que cela soit parfait non plus. Disons que le changement ne se fait pas forcément dans le sens que j’aurais aimé qu’il se fasse. La série tente des choses, c’est tout à fait normal, mais elle se doit également proposer des choses réellement nouvelles car l’on ne peut pas dire que cet épisode soit la chose la plus nouvelle qu’il soit. Les enjeux sont certes intéressants mais ce n’est probablement pas fait pour durer. En tout cas pas dans le sens que j’aurais probablement apprécié que cela évolue.

Casey continue de flirter avec Beth mais il va être assez choqué d’apprendre que c’est la femme de leur nouveau patron. Il découvre qu’ils sont en train de divorcer et Casey assez heureux à l’idée de la revoir encore. Ce que ‘j’aime bien dans cette partie de l’épisode c’est que Chicago Fire cherche à créer de vrais problèmes qui peuvent réellement se passer. Cela me rappelle un peu le pilote de Grey’s Anatomy sans pour autant que cela soit la même chose non plus car ce serait trop facile sinon. En tout cas, l’épisode nous propose également de quoi nous mettre sous la dent en termes d’action. C’est rythmé, efficace et assez bien fichu de ce point de vue là. Je n’en attendais pas moins de la part de la série car elle a toujours su nous délivrer des cas de la semaine intéressants. En tout cas, quand elle se donne la peine et c’est ce qu’elle fait dans cet épisode. Il n’y a pas l’implication émotionnelle qu’il y avait dans l’épisode précédent avec Dawson par exemple mais ce n’est pas bien grave étant donné que la narration reste fluide et que visuellement cela reste suffisamment impressionnant pour ne pas m’ennuyer. Car le problème aurait pu justement être d’ennuyer le téléspectateur et de rapidement le confondre au milieu de toutes les idées que cet épisode peut avoir.

Car l’épisode lance pas mal de choses à la figure du téléspectateur au delà du nouveau patron, de Boden qui prend du temps pour s’occuper de son fils, de Casey et Beth, et de bien d’autres choses encore. Casey n’a pas vraiment de chance mine de rien, il faut toujours que ses relations impliquent une histoire de boulot. Quand ce n’est pas une collègue c’est la femme du patron. Il fait fort tout de même. Mais l’on sent aussi que finalement sa relation avec Dawson n’est plus du tout à l’ordre du jour et je me demande si à un moment donné Dawson ne sera pas passé sur tous les membres de la caserne 51. La pauvre, elle mérite tout de même de se trouver quelqu’un et d’avoir une vie enfin stable. Welch est maintenant officiellement à la caserne et personne n’est très heureux à cette idée. On ne peut pas leur en vouloir étant donné qu’il est tout sauf une bonne fréquentation. Mais la série l’utilise plutôt bien cette semaine et cet épisode était globalement assez efficace et intéressant. Il nous offre une vision des choses qui me plaît. Reste plus qu’à trouver un moyen de faire fructifier ce que cet épisode nous introduit au risque de nous ennuyer.

Note : 6.5/10. En bref, la série tente de se renouveler.

Commenter cet article