Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 18. Forgiving, Relentless, Unconditional.

24 Mars 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 18. Forgiving, Relentless, Unconditional.

Chicago Fire // Saison 3. Episode 18. Forgiving, Relentless, Unconditional.


Hermann ne méritait vraiment pas ça. Le personnage a évolué cette année dans une direction qui ne laissait pas vraiment présager quelque chose d’aussi terrible. Il a tenté de sauver la vie d’un jeune garçon qui était coincé au milieu d’un feu. Cet épisode était une occasion en or de mettre en avant le courage d’Hermann et le fait qu’il est nécessaire à la série. Tous les personnages n’ont pas forcément prouvé leur intérêt cette semaine alors que Hermann c’est tout le contraire. Surtout que cette année, Hermann n’a pas eu grand chose à faire alors cet épisode tombe à point nommé, surtout dans une saison qui commence sérieusement à nous faire ressentir son coup de mou. Hermann est père de deux enfants, donc il a des instincts paternels indéniables. Il n’a pas réfléchi, il fallait qu’il sauve ce jeune garçon. Mais quelque chose m’a tout de même perturbé quand Dawson l’a laissé à l’intérieur. Il semblerait qu’elle ait menti à Boden. Le père de ce jeune garçon était tout de même sacrément fini au pipi. La vidéo où il prend de la drogue en présence de son fils est terrible. Il ne méritait pas son fils et il n’a eu aucun remord face à ce qui s’est passé. Mais le plus terrible reste à venir. L’épisode a voulu nous émouvoir d’emblée avec l’histoire d’Hermann.

Sauf que la fin de cette intrigue était probablement encore plus terrible. La scène finale laisse forcément l’occasion au personnage de démontrer que sans lui, Chicago Fire ne sait pas forcément ce qu’elle est aujourd’hui. Mine de rien, c’est un groupe de personnage qui a chacun sa place et surtout son intérêt dans la série. Sans l’un des membres, la série est perdue. On le ressent notamment avec la disparition de Shay. Cette dernière apportait beaucoup plus que l’on ne pourrait le penser à la série. Par ailleurs, nous avons Brett et Cruz. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que la série tente cette histoire de relation. Mais dans un sens c’est assez logique que la saison tente de donner à Brett l’occasion de montrer qu’elle est une femme forte. Elle avait déjà eu en partie cette occasion lors de son enlèvement avec Mills mais ce n’est pas le seul intérêt bien évidemment. Mais j’ai du mal à imaginer Brett et Otis sortir ensemble par exemple. Sans compter que ce serrait une belle trahison de la part d’Otis étant donné qu’il est très ami avec Cruz. Pour ce qui est d’April, très présente dans cet épisode est un personnage que je suis en train d’apprécier sérieusement. L’avantage est qu’elle offre une vraie stabilité à Severide.

Et ce dernier en a énormément besoin. Je pense qu’il est temps pour lui d’aller de l’avant et que Chicago Fire lui donne enfin l’occasion d’être heureux car depuis le temps qu’il semble être le plus malheureux des hommes. Sa relation avec lui pourrait aussi permettre de faire de futurs cross-over permanent avec Chicago Med quand NBC aura décidé de la commander en série. Car mine de rien, je pense que cela ne va pas mettre trop de temps à se faire (même si j’imagine que le spin off n’arrivera pas avant la mi saison, comme Chicago P.D. qui avait été lancée également en mi saison pour boucher un trou dans la grille). Certains personnages n’ont pas beaucoup à faire dans cet épisode. Je pense notamment à Mills ou encore Dawson, mais ce n’est pas bien grave car des éléments sont mis en place pour petit à petit installer Chicago Fire dans une bonne dynamique. On a perdu tellement d’éléments intéressants de la série au fil des épisodes et je ne parle pas que d’effectifs humains, je pense également à des problèmes complètement différents et notamment d’un point de vue purement narratif et/ou relationnel. Enfin, je me demande si Platt ne me manque pas un peu. Je pense qu’elle devrait être présente dans cette série et dans le spin off. Elle s’est bien intégré ici mine de rien.

Note : 6/10. En bref, une occasion de mettre Hermann en avant. Réussi.

Commenter cet article