Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Clipped. Saison 1. Pilot.

12 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Clipped

Critiques Séries : Clipped. Saison 1. Pilot.

Clipped // Saison 1. Episode 1. Pilot.


L’époque où Ashley Tisdale était brune et cheerleader était peut-être mieux que l’époque où Ashley Tisdale est de nouveau blonde et employée chez un coiffeur du doux nom de Buzzy’s. Clipped aurait pu être le 2 Broke Girls de TBS, sauf que c’est probablement tout l’inverse et donc pas la plus belle réussite de la chaîne. Quand on voit le pédigré des créateurs Max Mutchnick (Partners, Shit My Dad Says) et David Kohan (Partners, Shit My Dad Says), on comprend tout de suite que ces derniers temps, ils n’ont rien fait de bien passionnants et pourtant, on leur doit une série culte : Will & Grace. Depuis, plus rien. C’est comme que tout avait disparu en termes de qualité pour eux. Ce premier épisode est réellement médiocre car si le lieu est différent de ce que l’on a l’habitude de voir dans le monde des comédies, rapidement cet univers est terriblement ennuyeux et semble faire dans la redondance de blagues déjà vu ailleurs et en mieux. Ce n’est pas facile de faire une comédie drôle et originale mais si seulement elle était drôle, je pense que j’aurais été heureux. Car j’ai de la peine pour Ashley Tisdale que j’étais heureux de voir à nouveau à la télévision et qui choisit certainement l’un des pires projets qu’il soit en termes de comédie. TBS est une chaîne qui peut faire soit les pires, soit les meilleures choses (reprendre Cougar Town aurait été l’une des meilleures).

Des amis d'enfance ont évolué dans des milieux différents, mais ils travaillent désormais tous ensemble à Buzzy's, un barbershop à Charlestown...

Et là… c’est l’une des pires choses malheureusement. J’ai énormément de mal à croire que cette série ait pu passer au delà du stade du pilote. C’est probablement dû aux créateurs qu’il y a derrière auxquels on ne peut probablement pas dire non. CBS a déjà dit oui deux fois, on sait ce que cela a donné. La série raconte les petits tracas du quotidien de chacun alors que le problème du premier épisode est : qui va être viré ? On n’a même pas commencé à s’attacher aux personnages que quelqu’un qui part serait presque bénéfique à la série histoire de ne pas avoir des milliers de personnages (et il y en a tout de même pas mal dans ce premier épisode). Mais tout le monde reste finalement car Clipped est une série bienveillante avec une morale tout aussi mignonne. Car il ne faut pas trop brusquer le téléspectateur. Ce n’est pas forcément très commun pour une série du câble de ne pas connaître énormément de choses sur la série et Clipped est celle qui sort de nulle part. J’avais entendu parler de Buzzy’s, le premier nom de Clipped (enfin, le projet de départ c’était Clipsters), avant de ne plus du tout en entendre parler. L’apparition de cette série n’a tout de même donné envie de jeter un coup d’oeil, car le casting n’était pas complètement raté.

En effet, on retrouve aussi Matt Cook (The Come-back), Lauren Lapkus (Orange is the New Black), Mike Castle (Hope & Randy), etc. En somme, ce ne sont pas les pires noms de la comédie qui puisse exister dans le monde des séries. Sauf que les blagues dans cette série ne sont pas drôle. Je n’ai pas souri une seule fois et je n’ai toujours aucune idée de ce à quoi la série va bien pouvoir ressembler dans les prochains épisodes. Je sens déjà la mécanique ultra classique et ennuyeuse que l’on voit déjà dans tout un tas de comédie en multi-cam. Et la tentative de faire de Clipped une bonne comédie avec de la musique pop ne fonctionne pas sur moi. Je n’ai pas réussi à être impressionné par ce premier épisode et je me demande donc de quoi va être fait la suite de la série car il n’y a rien de bien nouveau sous le soleil de Clipped et je me demande si au fond on n’est pas en train d’aller droit dans le mur. J’aurais presque envie (c’est mon côté maso) de regarder la suite mais uniquement car j’apprécie énormément Ashley Tisdale et que j’ai envie de soutenir cette actrice dans ses choix les plus douteux.

Note : 1/10. En bref, je suis généreux uniquement pour Ashley Tisdale.

Commenter cet article