Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 2.

22 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 2.

Jane the Virgin // Saison 2. Episode 2. Chapter Twenty-Four.


Ce que j’ai toujours aimé dans cette série c’est sa capacité à renouveler ses intrigues de façon intelligente. Le seul truc c’est que cet épisode donne tellement de choses au téléspectateur que l’on a l’impression que certains trucs sont légèrement bâclés. En 42 minutes, nous avons donc des intrigues pour tous les personnages et un manque cruel de temps à donner aux moments les plus importants. C’est d’autant plus terrible que les meilleurs moments sont dont un peu moins bons que prévus, car la série ne leur laisse pas suffisamment de temps pour éclore. J’ai adoré la scène finale avec les dessins fait sur le visage de Rafael lorsqu’il appris que son ex, Petra, a été récupéré les échantillons de sperme restant. Facile d’imaginer que Petra voulait tomber enceinte de Rafael, dans le but de récupérer quelque chose et l’issue de cet épisode nous permet de mieux comprendre tout ce que cela peut impliquer pour la suite de la série. Ce moment où Rafael apprend ce qu’a fait Petra, c’est le premier moment de l’épisode où j’ai véritablement eu l’impression de voir un vrai potentiel dans cette histoire. David S. Rosenthal, le scénariste de cet épisode a besoin de ça pour faire évoluer drastiquement certaines histoires et plonger un peu plus au coeur de la saison. Sauf que cet épisode donne tellement de choses à tellement de personnages que l’on ne sait finalement plus trop où donner de la tête.

Il y a donc Jane qui se retrouve toujours coincée dans son triangle amoureux, sa grande mère qui veut demander la carte verte, la relation entre Xo et Rogelio qui prend un nouveau tournant alors que les deux se mettent d’accord sur le futur de leur mariage, Jane va passer du temps avec Kesha qui incarne le rôle d’une rockeuse voisine qui en a dans le ventre et qui a envie de réussir, c’est sans parler de Petra qui découvre qu’elle est enceinte de Rafael et Scott qui va avoir la promotion qu’il voulait tout cela en faisant du chantage, sans parler de Rafael qui tente de comprendre un contrat immobilier qui remet Lachlan à nouveau sur le devant de la scène. On n’oublie pas Luisa qui tente de comprendre le business familial tout en donner un léger coup de fouet à sa propre vie. Et puis Sin Rostre, toujours à l’autre bout du monde qui tire quelques ficelles. C’est pas mal toutes ces intrigues, encore faut-il avoir le temps de leur donner de l’intérêt car cet épisode ne nous laisse jamais vraiment profiter des meilleurs moments. On se retrouve avec un enchaînement d’intrigues, certes là pour faire évoluer l’histoire mais pas suffisamment. La série a plutôt bien géré son triangle amoureux et elle continue assez bien de développer cette partie de son histoire mais différemment.

D’ailleurs, Xo a raison quand elle dit que c’est comme un épisode de The Bachelor dans le salon. Et à ce moment là, on retrouve les moments un peu plus perchés de notre héroïne. J’aime bien ces moments psychédéliques dont Jane the Virgin use quand elle en a besoin. Mais l’on en profite pas suffisamment de ce moment qu’il faut déjà embrayer sur autre chose. Jane pense qu’elle est une mère qui a besoin de se concentrer uniquement là dessus car résoudre ses problèmes de coeur est secondaire. Sauf que l’on sait pertinemment que ses problèmes romantiques c’est aussi l’une des causes de ses problèmes tout court. La relation entre Jane et Michael est de nouveau remise sur le tapis de façon assez intelligente sauf que Jane the Virgin ne parvient pas à aller suffisamment loin non plus car la série n’a pas énormément de temps à leur donner. Il y a donc énormément de choses appréciables dans cet épisode de Jane the Virgin mais peut-être aussi peu de façon de les rendre appréciables comme elles devraient l’être. La série en met un peu trop dans cet épisode et c’est l’échec qu’on peut lui reconnaître. Kesha au milieu de tout ça ressemble à une astuce scénaristique qui ne sert pas à grand chose non plus. J’espère que l’apparition à venir de Britney Spears ne serait pas aussi ratée car cette dernière a bien plus à offrir (comme l’avait démontré son apparition dans How I Met Your Mother il y a quelques années de ça).

Note : 5.5/10. En bref, probablement l’un des rares épisodes décevants de Jane the Virgin. Trop de choses et pas assez de temps pour les développer.

Commenter cet article