Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 9.

22 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brooklyn Nine Nine

Critiques Séries : Brooklyn Nine-Nine. Saison 3. Episode 9.

Brooklyn Nine-Nine // Saison 3. Episode 9. The Swedes.


Avant de retourner au mardi soir en mi-saison, Brooklyn Nine-Nine revient pour un épisode hilarant à sa façon. Inviter de nouveaux personnages à rejoindre Brooklyn Nine-Nine le temps d’un épisode, ce n’est pas toujours quelque chose d’aisé. Mais cet épisode nous offre des blagues constantes et ne perd jamais de temps. Dès le début, avec un bon cold-open comme il se doit, Brooklyn Nine-Nine nous délivre un épisode efficace. L’histoire du distributeur était tout de même sacrément fun, d’autant plus que cela rappelle encore une fois à quel point Jake Peralta peut parfois être Monsieur Catastrophe. « Snacky Chan », c’est le nom de ce distributeur mais c’est aussi un nom qui donne déjà le ton humoristique de l’épisode. Car cet épisode est très drôle. Même avec Amy et ses références à l’Astronomie, Star Wars et bien d’autres choses. Le but de cet épisode n’est pas de faire évoluer l’histoire des personnages, juste de nous faire passer un agréable moment. L’histoire de Jake et Rosa dans cet épisode était assez étonnante. Disons que ce n’est pas le duo de personnages le plus simpliste et le plus classique mais la série parvient à délivrer quelque chose de très fun avec eux. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais le résultat est bel et bien présent.

Ce que j’aime bien aussi avec Brooklyn Nine-Nine c’est le fait que tout le monde semble être amis. C’est quelque chose qui se partage de façon très intelligente depuis le début de la série et maintenant que l’on est attachés aux personnages, c’est d’autant plus palpable. Au delà de ça, Jake et Rosa partagent vraiment un agréable moment, tant pour eux que pour le téléspectateur qui ne peut qu’être amusé. L’autre relation que j’ai bien aimé c’est celle de Holt et Boyle. Je trouve que ces deux personnages vont là aussi bien ensemble. D’un point de vue comédie, Brooklyn Nine-Nine sait très bien quels sont les points forts de ses personnages et c’est ce qu’elle démontre encore une fois ici. Ce n’est pas la première fois que Holt et Boyle se retrouvent en tête à queue mais justement, c’est pour cela que l’on ne peut qu’apprécier la comédie qui en découle. C’est classique, presque déjà vu dans Brooklyn Nine-Nine, mais ce sentiment de retrouver quelque chose à quoi on est attaché sans pour autant tomber dans la pâle copie me plaît énormément. Ce qui est dommage c’est que l’affaire de bijoux volés ne soit pas aussi cool qu’une affaire de ce genre là devrait être. En effet, je n’ai peut-être pas été aussi amusé que je n’aurais pu aimer l’être.

Rosa - « The hot blond guy from True Blood? »

C’est bien le seul truc qui m’ait déçu dans cet épisode. Pour ce qui est des Swedes, les choses sont différentes. Je suis toujours pour de nouvelles guests dans Brooklyn Nine-Nine. La série sait généralement quoi en faire et cet épisode nous démontre que c’était une très bonne idée même si cet épisode ne fait peut-être pas le meilleur des usages d’Anders Holm (Workaholics) et Riki Lindome (Enlightened, La dernière maison sur la gauche). J’aime beaucoup cette dernière et je dois avouer que j’aurais apprécié qu’elle soit utilisée de façon un peu plus soutenue dans l’intrigue de l’épisode. Pour ce qui est de l’intrigue de Gina, Amy et Terry, globalement elle est plutôt bonne par rapport à ce qu’elle laissait suggérer au premier abord. Je ne m’attendais pas du tout à être aussi amusé mais bon, Brooklyn Nine-Nine démontre encore une fois qu’elle a des capacités comiques qui vont au delà de certaines intrigues plus importante.

Note : 8/10. En bref, très drôle petit épisode de Brooklyn Nine-Nine.

Commenter cet article