Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 6. Episode 14.

21 Mars 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Walking Dead

Critiques Séries : The Walking Dead. Saison 6. Episode 14.

The Walking Dead // Saison 6. Episode 14. Twice as Far.


Le danger est toujours présent, il rode et il frappe sans prévenir. La façon dont la série se sépare dont la série se sépare de Merritt Wever aka le Dr. Denise Cloyd est tout de même un moment assez impressionnant dans le sens où c’est le moment où tout bascule. La série parvient à donner un vrai sens à ce moment par rapport à ce qui suit. Si le fait qu’elle se retrouve avec une f!èche dans l’oeil gauche tout en lui ayant traversé le crâne peut être fun, c’est une façon de nous rappeler d’emblée que le danger rode encore et encore. Cela me fascine tout de même car « Twice as Far » est réellement un épisode différent de ce que j’avais imaginé au départ. Après le chapitre de la semaine dernière sur Carol, sur la foi et le fait qu’elle n’a pas envie de tuer, The Walking Dead revient ici à quelque chose de différent, plus centré sur l’action tout en gardant une part de réflexion malgré tout, car que serait The Walking Dead sans une petite part de réflexion au moins. Bon, Dwight a tué le Dr. Denise et est une tragédie. C’est la seule qui vient d’Alexandria et qui reste encore en vie, en dehors d’Aaron (que l’on voit rarement). Et sa mort est donc importante. Elle est ici pour un sacrifice comme une autre dans The Walking Dead, afin de permettre à nos personnages préférés de vivre encore un peu plus pendant que ceux introduits récemment ne peuvent vivre bien longtemps.

Merritt Wever apportait un peu d’humanité dans The Walking Dead et la série en avait bien besoin. Je pense qu’elle va me manquer. Mais c’est aussi un personnage qui était tellement différent des autres que du coup, je suis heureux de voir que la série va dans cette direction. Chacun des membres de l’équipage de Rick sont devenus des héros à leur façon, ils sont des représentations de ce que The Walking Dead est aujourd’hui alors que le Dr. Denise était un personnage humain au milieu de tout ce barnum, quelqu’un de normal. Denise doit continuellement faire face aux horreurs du monde post-apocalyptique dans lequel nous vivons désormais dans The Walking Dead. Elle ne peut se résoudre à tant de violence, tant de choses qui ne représentent pas sa pensée. Un peu comme Carol la semaine dernière, Morgan fût un temps, etc. Chacun a su apporter sa pierre à l’édifice de la question e la violence quand en parallèle Rick s’est résigné. Et dans l’épisode précédent plus que jamais. Le fait que Eugene suive plus ou moins le même chemin que Denise est là aussi intéressant par rapport à ce à quoi The Walking Dead nous habitue régulièrement. L’histoire d’Eugene est pourtant intéressante elle aussi, sur un point de vue légèrement différent.

Les questions sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus existentielles mine de rien dans The Walking Dead. Je crois que c’est la saison la plus philosophique que The Walking Dead nous ait proposé jusqu’à présent. Daryl de son côté s’impose comme quelqu’un qui perd ses soldats. La fin de l’épisode est terrible pour lui et je ne serais pas surpris que cela ait des conséquences d’autant plus importantes. Morgan de son coté pourrait bien effectué son grand retour si l’on en croit la fin de cet épisode. Je suppose que les questions que ce dernier pourrait proposer sont intéressantes. Lennie James a toujours été parfait dans The Walking Dead à mes yeux alors à deux épisodes de la fin de la saison, il sera bête de ne pas l’utiliser judicieusement.

Note : 8.5/10. En bref, très solide épisode pour The Walking Dead.

Commenter cet article

vts 22/03/2016 09:33

Bon bah apparemment je suis le seul à m'être fais chi** comme pas possible, les zombies ont disparu au profit des vivants c'est plus the walking dead mais the walking alive ..

delromainzika 08/05/2016 19:06

Je pense que TWD n'utilise les zombies que pour parler des vivants. C'est le prisme de la série pour parler du fait que le loup est un loup pour l'homme. Enfin, je vois cette série comme ça perso :)

Tay 22/03/2016 00:46

C'est bien mais je trouve que les perso changent vites "d'humeur" la semaine passé c'était Carol et cette semaine c'est denise et eugène, Mais je suis content que ça soit denise qui meurt à la place d'Abraham (dans la BD c'est Abraham qui se prends la flèche) ça laisse de l'espoir pour Glenn :) Sinon Carol a trop vite changé en 2 épisodes, on passe d'une femme forte à une personne fragile sans comprendre pourquoi