Friends from College (Saison 1, 8 épisodes) : la vie est un long fleuve tranquille

Friends from College (Saison 1, 8 épisodes) : la vie est un long fleuve tranquille

Friends from College est une tentative un peu ratée de la part de Netflix alors que le service de streaming tente de proposer quelque chose de différent. Sauf que Friends from College ressemble à tout un tas d’autres productions. Disons que la série repose sur un truc que l’on a déjà vu cent fois, le coup des amis du lycée ou de l’université qui sont tous ensemble, se retrouvent et partagent des moments de vie. On retrouve alors une série de vieilles blagues usées sur le genre et dans cette création de Nicholas Stoller et Francesca Delbanco, couple à la ville, tout s’articule autour de ce groupe d’anciens de Harvard. Quand Ethan et Lisa déménagent à New York, la série cherche à démontrer que les gens agissent différemment en fonction des gens qui les entourent. La série veut montrer au travers de ces retrouvailles entre Ethan, Lisa, Sam (et accessoirement Max, Marianne et Nick qui sont un peu plus en retrait) que les choses ont changé mais qu’ils restent tous les mêmes au fond. Sauf que le résultat n’est pas toujours à la hauteur des attentes car la série se contente de faire des tas de trucs que l’on a déjà vu auparavant et c’est bien dommage. De plus, la vie de ces personnages n’est pas toujours ce qu’il y a de plus palpitant. Ces personnages donnent parfois l’impression d’être dans un monde où ils goûtent enfin à la liberté mais on est loin de comédies comme Happy Endings, Difficult People voire même Seinfeld.

Et c’est la toute la difficulté de Friends from College car la série arrive un peu tard et ne semble pas savoir comment s’y prendre pour nous amuser intelligemment. Les personnages de Friends from College sont un peu trop mous et la série en elle-même est comme ses personnages… mous. J’ai toujours l’impression en enchaînant les épisodes que Friends from College pourrait faire des efforts pour être plus efficace et intelligente. Peut-être est-ce que finalement la série est molle car ses personnages manquent cruellement d’imagination dans leur vie, mais avec une équipe d’anciens de Harvard comme celle-ci, l’histoire devrait être passionnante. Les problèmes de chacun pourraient être passionnants mais Friends from College manque cruellement de fluidité dans son récit, ce qui donne l’impression que finalement rien ne peut vraiment se dérouler dans le bon sens. C’est sans compter sur l’humour de la série qui reste très diffus et pas très efficace non plus. Si le premier épisode n’était pas exceptionnel, il avait le mérite de proposer un truc qui avait du potentiel, sauf que la série part en sucette dans l’épisode 2, avant de se reprendre en main dans l’épisode 3 et de retomber dans ses travers l’épisode suivant. Tout au long de la saison, il y a des trucs plus drôles (1.03) que d’autres mais globalement rien n’est mémorable.

Surtout que l’on peut passer rapidement de savoir pourquoi ces gens sont toujours amis à pourquoi ils risquent leurs vies bien rangées pour les uns et les autres. Friends from College a du mal à se caler, à trouver le ton juste entre les personnages pour faire de leur vie quelque chose que l’on a envie de suivre. En enchaînant les épisodes je me suis aussi rendu compte que je ne prenais pas de grand plaisir à suivre Friends from College, juste que je regardais les épisodes car ils s’enchainent automatiquement sur Netflix… Peut-être que l’on peut sauver la bande son qui a elle le mérite d’être bien fichue. Finalement, avec cette nouvelle série, Netflix a fait un pari mais ce n’est probablement pas le meilleur de tous. Le casting n’était pas mauvais. J’aime beaucoup Fred Savage et Nat Faxon, sans compter que de voir Cobie Smulders à nouveau sur un écran, dans une comédie, cela fait plaisir aussi. C’est juste que le résultat n’est jamais à la hauteur et le casting ne sait pas spécialement comment faire pour nous passionner réellement et apporter de la nuance dans des personnages qui sont trop lisses et mous pour réellement nous accrocher à l’histoire. Du coup, Friends from College est un véritable échec sur plein de points mais reste agréable sur la surface à certains moments quand elle est capable de faire rire…

Note : 4/10. En bref, une comédie ratée et molle. Dommage.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article