Critiques Séries : The Good Fight. Saison 4. Episode 2.

Critiques Séries : The Good Fight. Saison 4. Episode 2.

The Good Fight // Saison 4. Episode 2. The Gang Tries to Serve a Subpoena.

 

Cela fait un bout de temps que The Good Fight n’avait pas fonctionné comme une série judiciaire pure et simple. Après l’épisode alternatif de la semaine dernière, qui en repensant à celui-ci était brillant, la série nous plonge dans l’après l’histoire de la fusion. Il y a dans cette aventure une suite, notamment car Liz et Adrian ont une réponse positive un peu trop rapide de la part du manitou du nouveau cabinet avec lequel ils sont associés. Je suis sûr et certain que The Good Fight va enfin revenir aux petites guerres qu’il y avait dans The Good Wife et c’était souvent aussi tordu que passionnant. 

 

Mais cet épisode c’est aussi le grand retour de David Lee, désormais avec eux dans cette aventure. Zach Grenier (récemment vu dans Devs) continue d’être le parfait personnage pour tenir tête à nos avocats préférés. Il faut bien avouer qu’il vient aussi rappeler la belle époque de The Good Wife et tous les personnages qu’ils ont pu nous offrir. Car bien entendu, dans l’affaire de la semaine, c’est aussi le grand retour de Louis Canning incarné par Michael J. Fox, autre vestige de la série mère. Ces deux personnages permettent aussi de nous donner un peu plus l’impression de voir un épisode judiciaire de The Good Wife que de The Good Fight qui l’an dernier était très politique (comme dans le premier épisode avec Hillary Clinton). Sans la politique, la série est complètement différente ce qui est aussi une occasion pour rappeler que ce n’est pas une série politique mais une série judiciaire avec des batailles entre les cabinets, les avocats et même les juges. 

 

L’épisode nous introduit aussi à Mr Laurie incarné par John Larroquette. C’est un personnage que je suis plus que curieux de découvrir prochainement. Cet épisode ne nous délivre pas énormément de sa personnalité si ce n’est qu’il y a quelque chose qui semble trop facile pour le moment. Le face à face avec Reddick et Boseman est parfait. Et le sujet des chiens ? Encore une occasion de nous rappeler que l’on est dans l’absurdité du monde de The Good Fight / Wife. Rien de mieux qu’un peu d’humour dans cette série, toujours aussi soigné pour nous rappeler que ce n’est pas une série judiciaire comme les autres. Diane de son côté se retrouve désormais à la tête de toutes les affaires pro-bono du cabinet avec une équipe de 22 avocats, des ressources pour enquêter mais également une compensation financière de toutes les heures travaillées. C’est un peu trop facile alors je me demande si la série ne va pas rapidement retourner la situation. 

 

Je crois que ce que je retiens le plus dans cet épisode de The Good Fight c’est les images de la fin, pendant le générique, où tous les acteurs, producteurs, scénaristes et personnes qui travaillent devant et derrière la caméra nous offrent un joli petit message pendant ces périodes difficiles, ainsi qu’une petite chanson. Que demander de plus que ce moment de tendresse parfait comme tout.

 

Note : 8/10. En bref, un épisode de série judiciaire comme on les aime avec la petite touche en plus qui fait la force de The Good Fight. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article