Parlement (Saison 1, 10 épisodes) : mon amour d'Europe

Parlement (Saison 1, 10 épisodes) : mon amour d'Europe

Faire une comédie sur le Parlement européen c’était la bonne idée de France.tv. Créée par Noé Debré (Le Prince Oublié, Le Brio), Parlement nous plonge dans le quotidien des assistants parlementaires avec une ambiance Veep à l’européenne. En seulement dix épisodes de vingt-six minutes, cette satire nous offre le quotidien étonnant et rocambolesque de Samy, l’assistant parlementaire héros de la série. Petit à petit, ce dernier va devenir de plus en plus drôle, dévoilant un potentiel comique fort auquel je ne m’attendais pas forcément au premier abord. Au départ, Parlement est un peu timide mais rapidement, au cours du premier épisode, elle dévoile un peu de son potentiel. Parlement c’est la preuve que la France peut être très originale et peut créer des produits étonnants avec de l’argent public (et européen). Dans sa façon de faire une caricature des pays européen, de parler de tous les sujets qui animent l’Europe (notamment le Brexit avec le départ de la député britannique dans le dernier épisode) avec une certaine clairvoyance et tendresse étonnante qui m’a fasciné tout au long de la saison. 

 

Samy, jeune assistant parlementaire, débarque à Bruxelles au lendemain du vote du Brexit. Il n’est pas armé pour le poste. En fait, il ne connaît pas grand-chose aux institutions européennes et espère s’en tirer au bagout…

 

Certaines scènes sont même brillantes et surtout criantes de vérités. Le monologue de Ingebord dans l’épisode 1.09 où elle critique ouvertement tous les pays européens (dont le sien, l’Allemagne) est un des meilleurs moments de cette saison. Au delà de la satire que Parlement nous délivre régulièrement, c’était ici un moyen de dire tout haut ce que le créateur pensait depuis le début. C’est une critique acerbe et âpre mais qui colle aussi parfaitement à l’ambiance de Parlement. La comédie de Parlement ne cherche jamais à être vache, simplement à nous offrir des rires naturels, intelligents autour de dialogues qui ont du mordant. 

 

Au delà de l’humour, la série nous plonge dans les coulisses de l’Union Européenne et plus particulièrement les coulisses du Parlement. S’il est difficile de croire que Samy ne connait rien (ou presque) du fonctionnement - car il a fait des études et la place qu’il a est très demandée en Europe -, on oublie rapidement ce petit écart narratif pour mieux nous plonger dans l’univers de Parlement et ses personnages. Grâce à des comédiens de toutes les origines (France, Belgique, Anglais, Allemand, etc.), la série créée un vrai melting pot qui nous fait croire à ce que Parlement raconte. Sans cette multitude de langues, la série n’aurait pas été aussi réaliste et c’est ça qui donne aussi de la substance et permet de se plonger rapidement dans l’univers de Parlement. 

 

La saison 1 est courte, trop courte. On rit suffisamment de toutes les situations, en plus d’être instruits sur le fonctionnement de nos institutions (et là France Télévisions réussie son besoin de pédagogie). Cela donnerait même envie de faire partie de cette aventure, pas forcément pour sauver les requins mais pour défendre des causes. 

 

Note : 8.5/10. En bref, une excellente série inattendue entre satire et pédagogie européenne. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article