Critiques Séries : Perry Mason (2020). Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : Perry Mason (2020). Saison 1. Episode 6.

Perry Mason (2020) // Saison 1. Episode 6. Chapter Six.

 

Cet épisode s’ouvre sur un procès. C’est à la fois une occasion de rappeler l’activité de Perry Mason mais aussi de casser un peu ce qui a été fait dans l’épisode précédent en revenant à des éléments qui forgent un autre pan de la série. Pour autant, la tension de cet épisode et ce qu’il entreprend rappelle la façon dont l’épisode précédent avait été conduit. Moins nerveux que l’épisode précédent, « Chapter Six » permet tout de même de faire de nouvelles propositions dans le monde de Perry Mason en accélérant un peu plus le récit. Matthew Rhys de son côté continue d’être parfait sous les traits de Perry Mason. Je ne m’attendais pas forcément à ce qu’il soit autant à la hauteur du personnage qu’il incarne mais plus les épisodes passent et plus sa façon d’incarner est fascinante et électrique. 

 

Le charisme de Matthew Rhys fait beaucoup dans cette nouvelle mouture de Perry Mason mais justement c’est pile poil ce dont j’avais réellement envie. Il y a parmi les meilleures scènes du personnage dans cet épisode alors que l’on est pourtant entourés de scènes brillantes depuis le début. Mais comme je le disais au début de la saison, Perry Mason avait du mal à m’accrocher. Le récit n’était pas aussi nerveux, aussi intelligent et aussi « drôle » car oui l’humour est léger et parvient à certains moments à apporter quelque chose en plus. Matthew Rhys en tout cas a toujours été parfait, même quand Perry Mason n’était pas terrible au début. Il a eu un impact sur mon attachement envers la série que je ne pourrais jamais remettre en cause.

 

Ce que Perry Mason réussie une fois de plus c’est mettre en avant les personnages secondaires et les faire vivre au sein des différentes intrigues de la série. On a eu l’occasion de voir les talents de Juliet Rylance dans l’épisode précédent et de John Lithgow dans l’épisode le précédent. Chris Chalk dans cet épisode est un nouveau membre du casting que les scénaristes mettent en avant avec son personnage : Paul Drake. S’il a été un vrai bonheur à suivre dès sa première apparition, cet épisode lui donne ses meilleures scènes. Il se passe énormément de choses dans cet épisode, comme le fait que Holcomb réalise que Ennis est impliqué dans le crime, ou encore l’histoire de Paul et Della et le lien entre les meurtres et la Radiant Assembly qui commence à se faire ressentir. J’ai maintenant hâte de voir la suite…

 

Note : 8/10. En bref, si on m’avait dit que j’aimerais Perry Mason après avoir vu le premier épisode, je n’aurais cru personne. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article