Critiques Séries : The Sounds. Mini-series. Part 1 & 2.

Critiques Séries : The Sounds. Mini-series. Part 1 & 2.

The Sounds // Mini-series. Episodes 1 et 2. 

 

C’est la rentrée et quoi de mieux qu’une petite saga néo-zélandaise (co-produite avec le Canada et l’Australie) mettant en scène Rachelle Lefevre (Under the Home) et Matt Whelan (Narcos, The Luminaries). Le point de départ de The Sounds est tout ce qu’il y a de plus classique mais la créatrice et auteure Sarah-Kate Lynch tente malgré tout d’apporter un peu de fraîcheur à ce genre éculé. Les téléspectateurs qui aiment comme moi les histoires de suspense avec des faux semblants auront ici tout ce qu’ils peuvent attendre d’un tel récit même si au fond pour le moment cela suit un chemin assez balisé. Au delà des paysages magnifiques de la Nouvelle Zélande, c’est avant tout le mystère de la disparition de Tom Cabot qui anime la série. L’histoire nous est introduit au travers de Maggie qui débarque du Canada afin de retrouver son mari Tom qui prépare un business dans une petite ville de Nouvelle Zélande. S’ils semblent tous les deux très heureux, la série installe rapidement l’histoire de la saison. Au bout d’un quart heure le personnage de Tom disparait et la série peut enfin nous embarquer dans ses aventures tumultueuses. 

 

Maggie et Tom Cabbott emménagent dans la ville de Pelorus afin d’échapper à l’influence négative de la famille de Tom. Mais quand ce dernier disparaît, des détails sur le passé et secrets enfouis de Tom refonds surface.

 

The Sounds reprend énormément d’éléments déjà vu. Notamment car les gens mignons et riches qui font des trucs débiles dans des décors magnifiques, c’est quelque chose dont les téléspectateurs ne peuvent que rêver voir. Rachelle Lefevre est parfaite dans le rôle de Maggie Cabot. Elle incarne à la fois la femme forte qui veut retrouver son mari mais aussi quelque chose de plus sensible qui s’avère finalement plutôt attachant. Après le premier épisode, on peut facilement penser à Double Jeu (1999 avec Ashley Judd) où l’histoire d’une femme accusée du meurtre de son mari en pleine mer qui doit prouver son innocence. Si c’est le premier exemple qui vient à mes yeux il y a aussi Trahie (1991 avec Goldie Hawn). Sauf que comme dans ces films, The Sounds parvient à faire tourner la machine sans que l’on ne pense réellement aux côtés prévisibles ou déjà vu de l’aventure que l’on va suivre. C’est sur Maggie que tout repose et l’histoire parvient à rapidement la rendre attachante. Il faut bien avouer que Rachelle Lefevre sait comment incarner un personnage que l’on a envie d’aimer et elle sait tenir aussi sur ses épaules toute une série. 

 

Note : 6/10. En bref, si The Sounds n’invente rien c’est grâce à son héroïne attachante et un suspense relatif assez bien mené que la série fonctionne. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article