This England (Saison 1, 6 épisodes) : le bouffon de la Reine en plein COVID

This England (Saison 1, 6 épisodes) : le bouffon de la Reine en plein COVID

Avec This England je m’attendais à une série sarcastique sur Boris Johnson et bien qu’il y ait toutes ses galères et bêtises (comme le fait qu’il continuait de serrer des mains sans masque au début de la pandémie), ce n’est pas assez caustique. Michael Winterbottom raconte donc l’histoire de la gestion de La crise COVID au Royaume Uni à travers l’un des protagonistes les plus importants du pays à ce moment là : Boris Johnson. Malgré tout, This England écorche le fait que le gouvernement britannique a retardé le confinement et augmenté le nombre de morts sans se soucier des résidents. Kenneth Branagh (Oppenheimer, Mort sur le Nil) incarne donc ici le Premier Ministre britannique de façon assez surprenante. Il est même méconnaissable sous les traits de ce personnage assez emblématique du pays. Mais This England a du mal à jongler entre les genres et à savoir ce qu’elle veut être réellement : est-ce une comédie ? Un drame ? Il y a des moments d’émotion assez forts dans les hôpitaux et maisons de repos. On sent que This England cherche donc à nous émouvoir mais faire de son Boris Johnson un con sans trop oser le faire non plus.

 

Fin mars 2020, le Premier Ministre britannique Boris Johnson est hospitalisé en urgence. Atteint de la COVID-19, le leader du Royaume-Uni passe plusieurs jours en soins intensifs. La série retrace les actions de Boris Johnson et de son gouvernement face à la première vague de la pandémie mondiale.

 

A bien des égards, This England est loin d’être ce à quoi je m’attendais. Il y a tout de même une façon assez intéressante de mettre en avant les échecs politiques du gouvernement britannique. Ne serait-ce que dans la façon dont This England dépeint les évènements au début. Les premiers épisodes sont assez brutaux et mettent assez bien en exergue la bêtise de Boris Johnson qui malgré tout ce que les médecins du monde entier pouvaient dire, se moquait complètement de tout ça. This England met en exergue la personnalité de bouffon de Boris Johnson mais sans appuyer nécessairement sur les bons traits. C’est tellement gentil et poli par moment que l’on oublie complètement le fait que This England était sensée être un peu plus abrasive. Tout cela ne permet pas vraiment d’avoir de la compassion pour ce que Winterbottom tente de faire. Alors qu’il aurait pu justement critiquer (à raison) Boris Johnson, This England se contente de polisser le récit.

 

Je trouve dommage aussi d’avoir voulu produire This England aussi tôt. Le scandale du Partygate est sorti lorsque la série était en post-production. Les producteurs et scénaristes ont donc décidé de ne pas intégrer cette partie de l’histoire de Boris Johnson. C’est dommage car il aurait été plus intéressant d’avoir la totalité du récit et pas qu’une bribe qui ici ne fait finalement pas de vibrant hommage aux victimes du COVID. This England raconte donc la moitié de l’histoire et pas totalement la vérité sur ce qui s’est passé. A vouloir édulcorer certains passages, la série s’égare et donc perd un peu de sa substance. Peut-être aussi que This England est arrivée trop tôt. Cela fait seulement deux ans que tout cela s’est déroulé et c’est tellement brutal de revisiter l’horreur qu’a été la pandémie à ce moment qu’il est difficile de digérer le récit ici. Je m’attendais à quelque chose de légèrement différent, notamment car il y avait un véritable potentiel ici inexploité.

 

Note : 4/10. En bref, en racontant la moitié de l’histoire et en étant trop sage envers Boris Johnson, This England échoue à être la série abrasive qu’elle aurait pu être.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article