Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Aftershock, tremblement de terre pour Eli Roth

18 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Aftershock.jpg

 

Aftershock // De Nicolas Lopez. Avec Eli Roth, Ariel Levy et Nicolas Martinez.


Dans la plus grande tradition Eli Roth-ienne, voilà un film complètement naze visuellement parlant. En effet, on se rend rapidement compte que la marque de fabrique Eli Roth est là et son horrible filtre jaune. Dommage car je suis certain qu'il y avait de quoi faire un joli film. D'autant plus que la tension est suffisamment présente à tous les coins de rues pour que l'on soit tenus en haleine. En tout cas, je ne me suis pas ennuyé dès que le tremblement de terre à retenti. La première partie du film était donc assez cadavéreuse, et ennuyeuse. Il ne se passe pas grand chose et l'on ne peut pas dire qu'en plus de ça nous sommes en compagnie d'un casting branché et intéressant. L'apparition de Selena Gomez (qui n'est même pas crédité, c'est vous dire si elle avait honte) ne sert pas à grand chose mais reste un clin d'oeil assez drôle. Tout débutait tellement mal que j'ai cru que j'allais arrête de regarder. Une bonne demie heure plus tard, le tremblement de terre retenti et le film change...

Des touristes américains se retrouvent en plein tremblement de terre au Chili.

… Il ne change pas forcément en beaucoup mieux. Il reste tout aussi laid visuellement (et quelques effets spéciaux font réellement crier au génie du mauvais goût) mais je pense qu'il y a malgré tout quelque chose d'intéressant à tirer de Aftershock. Dans le sens où ce film parvient à nous laisser au fond de notre siège, entre scènes gores (du sang, du sang !) et scènes chocs, le tout altéré de quelques passages avec des personnages chiliens tout ce qu'il y a de plus clichés (les membres de gangs cinglés qui vont vous courser tout au long du film car ils ont besoin de sortir leur manche). La présence au casting d'Eli Roth est d'autant plus étonnante que j'en avais complètement oublié qu'il était aussi acteur. Son personnage n'est pas ce qu'il y a de plus intéressant et le film ne parvient pas vraiment à mettre en avant ses talents de comédien mais c'était un clin d'oeil assez drôle là aussi.

Aftershock s'empêtre malgré tout dans les facilités du genre (bien que quelques twists inattendus viennent alors rendre le truc un peu plus pimenté) mais ce n'est pas grave, l'ensemble est suffisamment divertissant pour passer un agréable moment sans être trop regardant. Je ne cherchais pas un film d'une qualité exceptionnelle en regardant Aftershock. Bien au contraire, je savais pertinemment ce que j'allais voir. Mais j'y suis aller, la tête baissée mais finalement je ne regrette pas vraiment. Sauf la première demie heure qui ne donne pas du tout un aperçu intéressant de ce dont ce film est capable. Empiler les clichés n'est pas toujours une mauvaise idée, surtout quand l'on voit à quel point Aftershock s'en sort. Je dois même avouer que j'aurais demandé d'en voir un peu plus.

Note : 5.5/10. En bref, un film d'horreur/catastrophe assez laid mais divertissant et palpitant.

Commenter cet article