Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Taken 2, on prend les mêmes et on recommence...

5 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20182074.jpg

 

Taken 2 // De Olivier Megaton. Avec Liam Neeson, Famke Janssen et Maggie Grace.


Après le succès international du premier volet, Luc Besson et Liam Neeson avaient discutés d'une potentielle suite. C'est maintenant chose faite, nous voilà à Instanbul pour un petit voyage au coeur de l'action une seconde fois. Après Pierre Morel c'est au tour d'Olivier Megaton (j'espère pour lui qu'il est beau), réalisateur de Columbiana - également produit et scénarisé par Luc Besson - de jouer avec sa caméra afin de nous offrir du divertissement efficace. La mécanique reste la même (l'enlèvement) mais le déroulement est différent (Bryan et son ex femme son kidnappés). Luc Besson s'est donc associé à son bon copain pour écrire le scénario de ce second volet, un choix stratégique qui permet de retrouver l'esprit Besson dans le film. Ce n'est pas forcément un mauvais choix puisque l'homme est passé dans l'art de faire des films d'action sympathiques avec peu de dialogues très inspirés et poétiques. En même temps, on ne va pas voir Taken 2 pour que l'on nous récite du Shakespeare (c'est surement ce que doivent attendre les Inrocks pour ne citer qu'eux).

Dans Taken, Bryan Mills, ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont.

Avant de parler du film, j'ai découvert que j'étais presque seul au monde a avoir apprécié ce second volet d'une saga française à succès. J'ai trouvé ce second volet très correct, délivrant par la même occasion la dose d'action que l'on recherche tout en nous tenant en haleine jusqu'au bout. Liam Neeson, toujours parfait dans le rôle de Bryan Mills s'en sort lui aussi à merveille. Sans compter sur la petite Maggie Grace, presque absente du premier volet, qui se retrouve cette fois au coeur de l'action à traverser des toits de maison dans tout Istanbul. C'était amusant et du pur divertissement Besson dans l'âme, jusqu'à même une course poursuite entre la police et un taxi (conduit par la fille de Bryan évidemment). Le début du film permet de nous remettre dans le bain avec une prise en main à l'américaine du téléspectateur. Un peu de pathos qui nous permet de développer le côté familial de la série, de comprendre pourquoi l'ex femme ne va pas bien, et pourquoi la fille n'a toujours pas son permis de conduire.

Il faut donc attendre d'être à Istanbul pour que le coeur de l'action soit tout de suite mis en place. Rapidement, en parallèle, nous suivons la bande d'arméniens qui veut venger la mort de ses amis, enfants (Marko de Tropoja ? - celui qui s'était fait grillé le cerveau au courant électrique dans le premier volet - Imaginez moi rire à ce moment du film). Olivier Megaton, à quoi l'on doit d'assez médiocre et moche Colombiana abandonne ici le filtre jaune pour quelque chose de plus sobre. Toujours avec sa caméra nerveuse il nous plonge au coeur du Grand Bazar jusqu'au ferry en passant par le magnifique hôtel dans lequel Bryan et sa famille passe la semaine. Tout s'enchaine assez rapidement et malgré quelques ficelles scénaristiques (Luc Besson pense peut être un peu trop à tout), on se retrouve devant un divertissement assez efficace et pas trop mauvais. La force même de Taken 2 est de ne pas avoir voulu prendre le même chemin que le premier et changer quelques éléments d'une agréable façon.

Note : 6/10. En bref, un divertissement efficace, pas toujours juste mais souvent fun et dans le haut de la liste de ce que peut produire notre très cher français Luc Besson.

Commenter cet article

delromainzika 14/10/2012 17:46


Content de voir que je ne suis pas le seul a avoir aimé :)

Callie 14/10/2012 17:37


Après avoir lu partout que Taken 2 était moye, raté, bof, etc etc... j'y suis allée quand même, déjà parce que j'ai vraiment beaucoup aimé le 1, et puis pour Neeson (bah oui).


Finalement, je l'ai trouvé réussi. Belles scène de combat (metion au hammam, belle lumière, beau lieu, bien joué).


Et puis Neeson... Halala, mamamia !


Quelques incohérences forcément hein (coucou, je sais pas garer une automatique mais je gère une course poursuite dans une voiture à la main?) mais dans l'ensemble je ne me suis jamais ennuyée,
je me suis rongée les sangs pour ce bon Mr Mills.

delromainzika 05/10/2012 22:44


Oui, sans lui on n'aurait pas la cité du cinéma maintenant.


De plus, il avait dit un truc que la France devrait changer c'est le cout des productions. Quand une production américaine vient à Paris, investie 10M ils ne sont remboursés que de 2M alors que
dans d'autres villes européennes c'est beaucoup plus le rabattement. La France ne veut pas du cinéma international ?


Enfin, pour les séries il en co-produit pas mal comme XIII, The Transporter, et la future série de Jean Reno "Jo" pour TF1, des co-prod internationales quoi. Il est bien le seul producteur
français suffisamment gros qui fait des productions internationales. Quand pendant ce temps le petit (et con) Thomas Langman produit des Astérix aux JO ou des daubes (mm si il a produit The
Artist, généralement il produit de la merde. Son père soit se retourner dans sa tombe).

julien 05/10/2012 22:37


les films de besson sont des films a pop corn comme la clique du ciné français déteste!


en plus ce n'est pas un fil de... alors c'est dire si la famille du ciné ne l'aime guère! Ceci dit cet homme mérite le respect pour avoir monté le plus grand studio européen dans le 93! et même
si notre pitoyable ministre de la culture n'est pas venue, préférant visiter un musée de campagne ce soir là, je crois que Mr Besson mérite notre chapeau!


j'espère que le ciné fr et que les séries fr profiteront de ce gigantesque studio!