Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 1. Episode 9. It Ain't Easy.

13 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

vlcsnap-2012-12-13-16h52m38s194.png

 

Chicago Fire // Saison 1. Episode 9. It Ain't Easy.


Ce n'est pas facile de faire le métier de pompier et c'est ce que Chicago Fire tente de nous prouver à chaque épisode. Car en plus de nous montrer les bons côtés (l'épisode précédent avait insisté la dessus d'ailleurs), cela nous montre aussi que derrière la part de rêve (tous les enfants rêvent d'être pompier ou policier un jour ou l'autre généralement) se cache aussi un métier qui n'est pas aussi facile. Très loin de là. Mais au delà de ça, nous avons droit au départ de Vargas. Un départ touchant qui ne sera pas sans conséquences. Disons que sans ce métier, ils ne sont plus vraiment grand chose. Comme ce que Kelly nous prouve depuis le début de la série alors qu'il se sent obligé de se droguer uniquement pour continuer de pratiquer son travail. Cela peut être parce que c'est la seule chose qu'il sait faire dans sa vie (outre le sport en chambre) mais finalement c'est aussi une vraie vocation de laquelle on ne peut jamais renoncer. Le fait que Vargas ne parvienne pas à réellement quitter la caserne malgré le fait qu'il ait pris sa retraite prouve encore une fois que ce n'est pas un métier mais quelque chose qui nous implique réellement du début à la fin de notre vie.

En tout cas, je ne regrette pas que Chicago Fire traite du côté très humain de ces sauveurs. Un choix judicieux qui rend la série encore plus intéressante que les simples cas de la semaine. Car au fond, les cas de la semaine ne sont pas ce qu'il y a de plus intéressant, mais bel et bien les personnages et leurs histoires personnelles. Cette semaine nous allons retrouver le jeune garçon de "Two Families" sur les lieux d'un second feu. Cette histoire permet une fois de plus au chief Boden d'être mis en avant. Le personnage apparait une fois de plus comme le grand patriarche de cette grande fratterie. Sans lui on sait pertinemment que Chicago Fire ne serait pas la même série. Il apporte un sentiment de paix et une force de caractère qu'aucun des autres personnages n'a au fond de lui. De son côté, Kelly va sauver une jeune femme incarnée par Sarah Shahi (Facing Kate, Life). Cette relation naissante est pour le moment à l'égal de ce que l'on peut attendre de la part de Kelly et de Sarah Shahi. Elle incarne la femme fatale une fois de plus et Kelly c'est le gros dur aux beaux yeux.
vlcsnap-2012-12-13-17h03m40s157.pngUn grand classique qui fonctionne toujours et qui devrait séduire la ménagère. Casey et Dawson vont quant à eux presque partager un moment ensemble. Je ne suis pas sûr de voir les voir tous les deux ensemble. Ce n'est pas tant que les deux personnages ne sont pas compatibles mais finalement je trouve que ce n'est pas non plus ce que j'attends de la part de la série. Casey est bien mieux ailleurs et Dawson avec un homme différent et hors de l'univers que Chicago Fire dépeint depuis le début. La plus belle scène de l'épisode c'est surement la dernière où Vargas, tentant de se suicider, se fait sauver par Kelly et Casey. On a encore une fois cette histoire d'amitié et de fraternité qui ressort. Chicago Fire c'est une grande famille et tout le monde est tellement soudé. Au final, "It Ain't Easy" était l'un des épisodes les plus personnels que la série nous ait offert depuis le début de la saison. On plonge dans quelque chose de plus touchant et plus proche de ce que j'attends de la part de cette série. Une bien belle histoire.

Note : 7/10. En bref, l'un des meilleurs épisodes de Chicago Fire pour le moment. Plus personnel et touchant, et jamais too-much. Réussi.

Commenter cet article