Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 2. Episode 21. One More Shot.

13 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

vlcsnap-2014-05-11-01h54m14s164.jpg

 

Chicago Fire // Saison 2. Episode 21. One More Shot.


Oublié (ou presque) l’hommage du cross-over précédent entre Chicago Fire et Chicago P.D. au Boston Marathon Bombing de l’an dernier. Chicago Fire reprend son petit train train quotidien et les intrigues personnelles de ses personnages. J’aime bien Dawson dans cet épisode. Le fait qu’elle se demande si elle va réussir et puis cette histoire de rumeur qui va donner à l’épisode un côté assez efficace. Surtout quand elle va aller à Austin afin de rencontrer tout le monde et recevoir un accueil assez glacial. Au delà du fait que Dawson est en train de devenir pompier, c’est un épisode sur la relation entre Dawson et Shay. J’aime beaucoup la manière dont la série gère le fait que Shay a peur de ne plus avoir sa meilleure amie à ses côtés tous les jours. Je peux comprendre sa détresse, surtout quand on sait à quel point Shay est quelqu’un qui a besoin de compagnie. On a pu le voir l’an dernier notamment à quel point ce personnage n’est pas très stable. Mais cette année elle s’est montrée assez forte, même quand il s’agit de sauver tout le monde malgré le fait qu’elle ait l’abdomen perforé (cf. épisode 2.20). La relation des deux femmes est donc en train de changer mais cela permet aussi de voir que Chicago Fire est une série qui évolue constamment.

En effet, cette dernière ne cherche pas à faire piétiner ses personnages dans des intrigues qui n’évoluent pas. Certaines intrigues peuvent être mauvaises mais la série saura toujours rebondir avec d’autres personnages. Je me souviens qu’à un moment de la saison, j’ai été un peu déçu du résultat alors que la série ne savait pas tellement comment s’y prendre pour se renouveler. On a pu voir avec l’épisode 2.20 par exemple qu’elle pouvait donner un vrai coup de fouet à la série et la sortir de sa routine. Car la routine c’est la pire chose qui puisse arriver à une série à mon humble avis. Surtout une série comme Chicago Fire, qui a constamment besoin d’avoir ses personnages actifs dans des histoires diverses et variées. Après tout, Chicago Fire est une série de personnages et non pas une série d’interventions. Un lecteur m’a fait remarquer la semaine dernière que ce qui l’intéressait le plus dans cette série ce ne sont pas les interventions mais les intrigues des personnages. Je peux comprendre cette personne, notamment car c’est aussi pour ça que je me suis rapidement attaché à la série l’an dernier et que je la regarde encore chaque semaine avec grand plaisir.
vlcsnap-2014-05-11-02h04m53s153.jpgCar les personnages sont attachants. Tous à différents niveaux bien évidemment. Notamment car je ne suis pas attaché à Casey comme je peux l’être avec Dawson (ce qui est assez problématique par rapport à la relation que ces deux personnages entretiennent) ou encore Mills. Justement, j’aime beaucoup la place de Mills dans cet épisode. Il a beau ne pas être le personnage principal de Chicago Fire ces derniers temps, j’aime bien comment ils s’en servent ici. Boden tente de nous offrir quelque chose de personnel. Je crois que Boden est le personnage que j’ai eu le plus de mal à apprécier au fil des épisodes mais qui aujourd’hui parvient à réellement me toucher. Son histoire avec Donna et sa grossesse m’a étrangement plu. Je ne m’attendais pas du tout à être attaché au personnage de la sort mais peu importe, je suis content de voir que finalement on est en bonne voie. Finalement, ce nouvel épisode de Chicago Fire fonctionne très bien autour des personnages de la série et nous offre tout ce que l’on peut attendre de la part des personnages. Je dirais même que j’ai retrouvé pas mal de choses que j’aime beaucoup dans cette série d’un point de vue purement émotionnel. Et c’est très important pour moi.

Note : 6.5/10. En bref, un joli épisode de Chicago Fire gérant à sa façon les relations entre les personnages avec un angle toujours aussi émotionnellement réussi.

Commenter cet article